Nous suivre Industrie Techno

Un « contrôle relatif » de l’épidémie de Covid-19 à l’été 2020 en France, selon Futuribles

Un « contrôle relatif » de l’épidémie de Covid-19 à l’été 2020 en France, selon Futuribles

Selon Futuribles, la reprise des activités économiques et sociales se ferait notamment grâce aux tests de dépistage et à la mise au point d'un traitement.

© D.R.

Futuribles a produit trois scénarios d'évolution de l'épidémie de Covid-19 à horizon 2021-2022. Principalement centrés sur la France, ceux-ci sont décrits dans un document publié le 2 avril - et qui reste pour l'instant un document de travail. Dans le scénario qu'elle estime être le plus probable, l'association envisage un « contrôle relatif de l'épidémie à l'été 2020 », notamment grâce au développement des tests et au traitement mis au point dans le cadre de l'essai clinique européen Discovery.

L’association Futuribles, qui réalise des études prospectives, a publié le 2 avril un « document de travail » – daté du 31 mars – détaillant trois scénarios d’évolution de la crise liée au Covid-19 à horizon 2021-2022. Basés sur de nombreuses hypothèses et destinés à être mis à jour, ces scénarios sont principalement centrés sur la France.

Selon le document, l’évolution la plus probable est un intermédiaire entre un scénario optimiste et un autre pessimiste qui serait également le moins probable. Baptisé « Sur le fil du rasoir », cet intermédiaire envisage « un contrôle relatif de l’épidémie dans la plupart des pays développés à l’été 2020 ». La reprise des activités économiques et sociales se ferait « progressivement » grâce au développement des tests et au traitement mis à point grâce à l’essai clinique européen Discovery.

Annoncé le 22 mars, Discovery étudie l’efficacité et la sécurité de quatre traitements expérimentaux. 3200 patients européens hospitalisés pour une infection au Covid-19 - dont au moins 800 français - seront inclus dans cet essai ouvert randomisé. Un communiqué indique que « l’analyse et la sécurité du traitement seront évaluées 15 jours après l’inclusion de chaque patient. »

Pas de retour à la normale avant 2021

Dans son scénario le plus probable, Futuribles mise sur une fin officielle du confinement à l’échelle nationale en mai 2020. Toutefois, celui-ci subsisterait de manière ciblée dans certaines régions ou pour certaines populations. Une stratégie qui « permet d’éviter de nouveaux pics épidémiques, jusqu’à la mise sur le marché du vaccin au printemps 2021 », précise le rapport, dans l’hypothèse où celui-ci serait disponible à cette date. Sans vaccin, la généralisation des tests rapides et l’isolement pour les nouvelles contaminations permettraient également une sortie de crise probable à l’horizon 2021, estime le rapport.

Une reprise économique fragile

Concernant la situation économique en France, le scénario envisage une reprise « partielle et fragile » « les dettes fiscales, sociales et entre entreprises sont considérables après deux mois d’inactivité » et « les faillites dans les secteurs les plus touchés par la crise se succèdent ». La hausse probable du nombre de chômeurs est estimée à + 2 millions fin 2020 par rapport au 1er janvier de la même année. Une politique globale d’austérité serait mise en place à l’automne 2020.

« Fortement ébranlé », le système sanitaire français « se remet progressivement à partir de l’automne 2020 des surcharges régionales », poursuit le rapport.

Sortie de crise après l’été 2021 pour certains pays

À l’échelle européenne, Futuribles mise sur l’émission de bons pour « limiter les dégâts », mais l’Union Européenne en ressortirait « profondément affectée ». Seule la zone euro aurait mis en place une politique commune de coopération, d’intervention et d’investissement. Les autres pays seraient « en déshérence ».

À l’international enfin, « les pays émergents (certains pays africains, Inde, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud…) sont beaucoup plus touchés par l’épidémie » avec une crise sanitaire qui perdurerait jusqu’à l’été 2021 a minima. Ces pays seraient de plus touchés par la fermeture des frontières dans les « pays développés » qui resterait effective à leur égard, sauf pour quelques échanges commerciaux vitaux.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Traitement contre le Covid-19 : introuvables molécules

[Innover contre le virus] Traitement contre le Covid-19 : introuvables molécules

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

11/08/2020 | MédicamentsMédical
[Innover contre le virus] Le casse-tête des masques, de la pénurie à la surproduction

[Innover contre le virus] Le casse-tête des masques, de la pénurie à la surproduction

[Innover contre le virus] Impression 3D : l’usine d’urgence

[Innover contre le virus] Impression 3D : l’usine d’urgence

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Plus d'articles