Nous suivre Industrie Techno

Un consortium qui va faire du bruit

Industrie et  Technologies
Editeur et industriels européens se regroupent pour définir les règles d'usage de VA One, un environnement de simulation vibro-acoustique couvrant la totalité du spectre de fréquences.


L'éditeur français ESI Group, au côté d'industriels tels qu'Alstom, BAE Systems, Bombardier Transportation, QinetiQ, Volvo Group et quelques autres, annonce qu'ils ont créé le consortium européen MARI pour Marine, Aero, Rail et Industrial structures pour établir les lignes directrices de la modélisation VA One.

VA One est le premier environnement entièrement intégré de simulation vibro-acoustique couvrant la totalité du spectre de fréquences. Basé sur AutoSEA2, le logiciel d'aide à la conception vis-à-vis du bruit et des vibrations dans les moyennes et hautes fréquences, et étendu afin d'incorporer les méthodes de moyennes et basses fréquences, VA One est le seul code de simulation qui comprenne un jeu complet de méthodes d'analyse vibro-acoustique couplées et couvrant tout le domaine fréquentiel.


Le caractère unique de VA One réside dans le fait qu'il intègre rigoureusement dans un même environnement la méthode des éléments finis (FEM), celle des éléments frontière (BEM) et celle de l'analyse statistique (SEA). La théorie de couplage sous-jacente de VA One permet à l'utilisateur de déployer ces différentes technologies de manière transparente, faisant ainsi de VA One une solution puissante et innovante d'analyse de bruits solidiens. Cela engendre des domaines d'application inédits dans le monde de la simulation vibro-acoustique. Il est désormais possible de créer un seul modèle avec différentes méthodes de modélisation, de les coupler et de calculer directement la réponse vibro-acoustique d'un système.

Un premier consortium sur les bruits solidiens, créé pour découvrir un moyen de mettre en Å“uvre la technologie d'avant-garde qui couple rigoureusement les méthodes FEM et SEA dans un logiciel facile d'emploi, a donné le jour à VA One. Les membres de ce consortium ont évalué personnellement la facilité d'utilisation et la qualité des résultats en appliquant cette nouvelle technologie à leurs propres applications industrielles.

Un consortium de suivi, s'intéressant cette fois à la méthodologie, vient d'être mis en place. MARI a pour objectif de définir des lignes directrices de modélisation et d'étudier les aspects de l'automatisation du processus de modélisation pour créer des modèles couplant analyse par éléments finis et analyse par la méthode statistique (FEA/SEA) au sein de l'environnement VA One. Ces objectifs sont définis dans le contexte d'un transfert technologique entre ESI Group et les membres.

Le consortium MARI, officiellement lancé au cours d'une rencontre entre les partenaires à Paris en septembre 2006, perdurera jusqu'en juin 2008. La réunion d'inauguration a joué le rôle d'un forum, permettant à tous les membres d'échanger sur les détails de leurs applications cibles et de leurs objectifs. Plusieurs sessions intermédiaires sont prévues, afin que les participants puissent mettre en commun les connaissances et l'expérience acquises en exécutant des tâches de modélisation. Ils en profiteront également pour faire part aux autres membres de leur progression vers les objectifs communs. En tant que membre du consortium, chaque participant bénéficiera d'une formation complète et individuelle. ESI Group supervise et prend en charge le projet pour garantir que les efforts restent orientés vers les objectifs principaux : établissement de normes de modélisation efficaces et définition d'améliorations de productivité destinées à faciliter la création d'un modèle couplé FEA/SEA, économique en temps et en coût, pour les applications moyennes fréquences.

« Le consortium MARI offre à ses membres une formidable opportunité de partager leur expérience de l'utilisation de VA One pour modéliser des structures industrielles complexes en vue d'une prédiction des bruits solidiens. L'expertise ainsi acquise et les interactions entre les membres favoriseront l'élaboration de normes de modélisation communément admises et fourniront à ESI Group des informations utiles pour améliorer les capacités de modélisation et l'automatisation de VA One », estime Denis Blanchet, responsable VA d'ESI Group.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.esi-group.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles