Nous suivre Industrie Techno

Un condensateur ultra miniature chez Murata

Mathieu Brisou

Sujets relatifs :

Un condensateur ultra miniature chez Murata

Ce condensateur est si petit qu'il est à peine visible.

© Murata

Le leader du marché présente un condensateur aux dimensions hors normes ciblant notamment le marché des smartphones.

Le japonais Murata annonce la mise au point du condensateur céramique monolithique le plus petit au monde : il mesure 0,25 x 0,12 mm. Cette innovation sera présentée en détails lors du Ceatec Japan 2012 qui se déroulera du 02 au 06 octobre 2012.

A peine visible à l’œil nu, ce condensateur aux caractéristiques précises non divulguées vise avant tout le marché des produits mobiles. D’après le fabricant nippon, un téléphone mobile de dernière génération comprend entre 400 et 500 condensateurs céramiques monolithiques.

La complexité de plus en plus grande de ces appareils tend à faire progresser le nombre de ces composants d’où l’importance d’en réduire la taille. Murata espère que le format de ce condensateur sera retenu comme norme industrielle.

Les premiers échantillons s’annoncent pour 2013.

Mathieu Brisou

L'annonce officielle de Murata
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles