Nous suivre Industrie Techno

Un concours de projets chez Freescale Semiconductor

Industrie et  Technologies
Créé par le fabricant de semi-conducteurs pour encourager les projets utilisant ses produits, l'édition 2008 vient de mettre en avant une plate-forme pour capteur sans fil ne consommant pas d'énergie, un système de pilotage de chauffage et un système de p


Le fabricant de semi-conducteurs Freescale Semiconductor, précédemment Motorola Semiconducteurs, a organisé pour la seconde fois un concours de projets, le Freescale Design Challenge, dont les résultats de l'édition européenne viennent d'être proclamés lors de son Freescale Technology Forum (FTF) qui s'est déroulé voici quelques jours.

Ce concours de projets concernait le développement d'un produit utilisable par les consommateurs finaux et bénéfique pour l'environnement, utilisant une ou plusieurs gammes de produits Freescale (ZigBee, MPC8544, i.MX).

Chaque projet de conception était examiné par un jury évaluant les éléments suivants : 

  •  - la créativité ; 
  •  - l'efficacité de la conception ; 
  •  - le nombre de produits Freescale incorporés dans la conception ; 
  •  - la complexité technique ; 
  •  - l'utilité de l'application ; 
  •  - l'appréciation générale de l'application ; 
  •  - le potentiel de bénéfice pour l'environnement pour un produit fini.

« Le développement durable constitue le nouveau défi en matière de développement technologique dans la mesure où il place des enjeux tels que la consommation d'énergie et l'impact environnemental au cÅ“ur des designs embarqués. Nous nous félicitons du niveau d'innovation et d'ingéniosité dont ont fait preuve les finalistes du Design Challenge FTF », a expliqué Rich Beyer, Président et CEO de Freescale, lors de la cérémonie de remise des prix.

Plus de 50 projets

Parmi la cinquantaine de projets examinés, c'est la plate-forme Zero Power, réalisée par l'Allemand Stefan Heinbockel, qui a remporté le premier prix. Celle-ci est architecturée autour du microcontrôleur S08QE128, de l'accéléromètre MMA7260Q, de l'émetteur-récepteur RF ZigBee MC13214 et du microprocesseur i.MX31L.

Dans le dossier de conception fourni avec la plate-forme Zero Power, Stefan Heinbockel décrit les avantages environnementaux de son projet : « On dénombre quantité de capteurs qui consomment peu d'énergie, tels que les systèmes de mesure de la qualité de l'eau, les stations de relevés météorologiques ou les appareils de diagnostics à long terme intégrés aux bâtiments. Ces systèmes inactifs pendant 99 % du temps utilisent chacun une batterie. La plate-forme Zero Power permet d'éliminer l'emploi de ces batteries en utilisant des microcontrôleurs pour piloter l'application à l'aide de l'énergie disponible au sein de l'écosystème. Une connexion sans fil basse consommation sera utilisée pour établir des communications respectueuses de l'environnement en éliminant les câblages encombrants ».

Stefan Heinbockel recevra la somme de 10 000 dollars, ainsi qu'une invitation à participer au Grand FTF Challenge aux côtés des lauréats des autres régions du monde (Amérique, Chine, EMEA, Inde, Japon), pour un prix doté de 50 000 dollars.

Récompensé par la deuxième place, le système de chauffage intelligent développé par Jingning Zhang et Yves Faijan de Telecom Bretagne est architecturé autour du microcontrôleur S08QE128 et du capteur de pression MP3H6115AC6U. Les deux coéquipiers se partageront la somme de 5 000 dollars.

« Notre système permet d'économiser de l'énergie grâce à plusieurs paramètres environnementaux tels que les données entrées dans un algorithme qui stimule le bloc de chauffage et génère le niveau de température minimum souhaité », explique Jingning Zhang. « Conçu pour réduire l'utilisation de combustible, ce système détecte si le soleil brille - ce qui génère de la chaleur - et décide alors qu'il n'est pas nécessaire de consommer du combustible pour augmenter le niveau de température. Il permet également aux utilisateurs de disposer d'une température différente dans chaque pièce, sur la base des paramètres recueillis par les capteurs, comme le niveau d'humidité, par exemple. Cette approche réduit la consommation d'énergie dans les pièces qui ne requièrent pas un niveau de température élevé ».

Enfin, le système de récupération d'énergie cinétique développé par Chenghan Li est monté sur la troisième marche du podium, ce qui a valu à son auteur la somme de 2 000 dollars. Ce projet est basé sur le microcontrôleur S08OE128 et l'accéléromètre MMA7260Q.

« Pendant la phase de décélération, le système de freinage classique d'un véhicule transforme l'énergie cinétique en énergie thermique, ce qui représente de fortes pertes, dans la mesure où la chaleur se dissipe dans l'air », constate Chenghan Li. « C'est ce qui m'a amené à étudier la possibilité de récupérer l'énergie cinétique des véhicules ; toutefois, la transformation de l'énergie mécanique sous une forme électrique affiche une efficacité limitée, contrairement au stockage de l'énergie cinétique sous une forme mécanique. Avec l'asservissement du capteur d'accélération, il est possible d'ajuster la sortie de freinage en modifiant le rapport de transmission. L'énergie cinétique est ainsi stockée pendant la phase de freinage et restituée pendant la phase d'accélération ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.freescale.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles