Nous suivre Industrie Techno

Un commutateur réseau à 4 ports Ethernet 10 Giga, sans ventilateur

Charles Foucault
Un commutateur réseau à 4 ports Ethernet 10 Giga, sans ventilateur

Le dernier switch Moxa permet la gestion des importants flux de données de l'industrie.

© DR

Le constructeur de switchs industriels Moxa répond à la demande de densification des données transmises par Ethernet dans l’industrie, avec un nouveau commutateur Ethernet 10 gigabits.

Au-delà du nombre croissant de paramètres mesurés, la vidéo et la voix empruntent de plus en plus les canaux de communication des usines et infrastructures, notamment dans les transports. Une augmentation du volume de données qui nécessite de faire évoluer les capacités des nœuds du réseau. Les nouveaux commutateurs core industriels de Moxa permettent la gestion de ces flux d’informations en proposant jusqu’à quatre ports Ethernet 10 Gigabit et 48 ports Ethernet Total Gigabit.

Capables de fonctionner dans une gamme de 0 à 60°C, les modules de ces commutateurs sont échangeables à chaud. Le tout sans ventilation, source de maintenance préventive, et donc d’un coût, mais aussi source de pannes.

« Pour cela nous simulons les flux thermiques en phase de conception pour créer des ponts thermiques de dissipation, chargés de déverser la chaleur à l’extérieur », explique Charles Gruffy, responsable de l’entité de Moxa installée en France. « Dans un deuxième temps nous visualisons ces flux sur les prototypes, dans une chambre infrarouge. Pour éviter qu’ils chauffent, les composants électroniques sont sélectionnés pour leur MTBF élevé (ndlr : temps moyen entre pannes) et leur durée de vie. Nous réduisons aussi le nombre de câble en utilisant des connecteurs et nous nous passons de tout mouvement mécanique ».  

Charles Foucault

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles