Nous suivre Industrie Techno

Un centre R&D sur l'électronique haute-fréquence pour Arelis

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un centre R&D sur l'électronique haute-fréquence pour Arelis

© dr

Le groupe Arelis, spécialiste de l’électronique à haute fréquence, annonce l’implantation de son centre de R&D à proximité de la gare TGV Meuse. Ce projet générera une cinquantaine d’emplois dès 2015 et mobilisera 12 millions d'euros.

Une heureuse convergence d’intérêt se concrétisera d’ici à fin 2015 sur la commune meusienne des Trois Domaines. Le groupe Arelis, spécialiste de l’électronique à haute fréquence, y annonce l’implantation d’un centre de recherche-développement de 5 000 mètres carrés. «Le Conseil général souhaitait valoriser les abords de la gare Meuse TGV. Nous envisagions pour notre part un développement sur notre site de Marville, où nous employons 80 salariés, mais nous avions des difficultés à recruter des personnels de haut niveau dans le nord meusien. Notre implantation au pied de la gare TGV ouvre notre vivier de compétences à Paris, mais aussi à l’Alsace-Lorraine et à l’Europe», souligne Pascal Veillat, PDG d’Arelis.

LIRE LA SUITE SUR L'USINE NOUVELLE

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles