Nous suivre Industrie Techno

Un centre industriel en Chine pour Airbus Helicopters

Jean-François Preveraud
Un centre industriel en Chine pour Airbus Helicopters

Airbus Helicopter a déjà livré plus de 1 200 H135 à des clients du monde entier

© Airbus Helicopter Charles Abarr

L’hélicoptériste européen veut profiter de l’ouverture progressive du ciel chinois à l’utilisation des hélicoptères en fabriquant sur place l’un de ses best-sellers, le H135. Outre une ligne d’assemblage final, il va y installer un véritable centre industriel assurant aussi la commercialisation, la maintenance, la réparation et la révision des machines, ainsi que la formation de leurs pilotes.

En marge de la visite officielle d’Angela Merkel en Chine, Airbus Helicopters et l’Ecoparc germano-chinois implanté à Qingdao, dans la province de Shandong, ont signé une lettre d’intention portant sur la construction d’une ligne d’assemblage final d’hélicoptères légers biturbine H135 en Chine. Dans ce cadre, les partenaires chinois s’engagent sur l’assemblage de 100 H135 en Chine au cours des 10 prochaines années.

C’est un pas important pour Airbus Helicopters en Chine, un pays en passe de devenir le plus grand marché au monde pour les hélicoptères civils, avec un besoin estimé à 3 000 à 5 000 machines dans les 20 prochaines années, et où le constructeur européen dispose actuellement de 40 % de parts de ce segment de marché.

Outre la mise en place d’une ligne d’assemblage final, Airbus Helicopters entend aussi mettre en place en Chine un véritable ‘‘écosystème’’ autour de son H135 avec une agence commerciale pour les machines assemblées sur place et distribuées en Chine, ainsi que des installations de maintenance, réparation et révision (MRO), et de formation pour la flotte de H135 chinoise.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.airbushelicopters.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 « Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

« Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

Organisées par l’association France Additive qui rassemble 130 acteurs français de l'impression 3D, les Assises[…]

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

Plus d'articles