Nous suivre Industrie Techno

abonné

Un catalyseur métallique pour transformer le Co2 en charbon

Benoît Crépin

Sujets relatifs :

Des chercheurs australiens ont développé un procédé permettant, grâce à un catalyseur à base de métal liquide, de transformer le dioxyde de carbone gazeux en particules solides de carbone. Une conversion du CO2 en charbon qui ouvre une perspective prometteuse pour le stockage de ce gaz à effet de serre sous forme solide.

Pour parvenir à réaliser cette transformation, les chercheurs de la Faculté d’ingénierie de l’Institut royal de technologie de Melbourne, en Australie, ont développé un procédé électrochimique dans lequel le catalyseur à base de métal liquide joue un rôle central. Ses propriétés de surface uniques le rendent en effet très conducteur d’électricité ; mais aussi très réactif chimiquement. Mélangé en petite quantité à un électrolyte liquide et soumis à un courant électrique, le catalyseur s’est ainsi révélé capable de transformer[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

Les 10ème rencontres de l’électronique imprimée, organisée par l’Association française de[…]

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

Plus d'articles