Nous suivre Industrie Techno

Un casque de réalité augmentée pour voir son activité cérébrale en temps réel

Un casque de réalité augmentée pour voir son activité cérébrale en temps réel

© INRIA

Des chercheurs de l'Inria ont mis au point un casque appelé Mind-Mirror, qui permet de visualiser l’activité de son cerveau en temps réel, en se regardant dans un miroir. Ou presque.

Bien dans sa tête ? Vérifiez. Une équipe de chercheurs de l’Inria propose tout ce qu’il faut pour ça : un casque d’électroencéphalographie (EEG) pour mesurer l’activité du cerveau, une webcam pour vous filmer, un modèle numérique du cerveau humain et un écran d’ordinateur pour afficher le tout ensemble. L’activité de votre cerveau, représentée par des codes couleurs, est figurée en temps réel dans l’image numérique du cerveau, calée sur la position de la tête grâce à une caméra kinect, qui détecte les mouvements.

Lire l'intégralité de cet article sur le site de l'Usine Digitale

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Le 15 mars s’est tenu au Collège de France un colloque-anniversaire pour célébrer les 40 ans du dispositif Cifre. A cette[…]

16/03/2021 | Recherche
Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Dossiers

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

Plus d'articles