Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur d’une performance d’un nautique sur plusieurs semaines de navigation

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Un capteur d’une performance d’un nautique sur plusieurs semaines de navigation

Centrale inertielle développée par iXblue.

© iXblue

iXblue repousse les limites de la navigation inertielle. La pépite française vient de présenter un démonstrateur d’un système de navigation inertielle, à base de gyroscopes à fibre optique (FOG), avec une dérive inférieure à un nautique après plusieurs semaines de navigation.

Au départ, une centrale inertielle est calée avec un GPS. Mais une centrale dérive naturellement. Tout l’enjeu consiste donc à obtenir la plus petite dérive possible dans le temps. Le dernier système inertiel d’iXblue disponible sur le marché, le Marins M7, possède une dérive de moins d’un nautique en 72 heures. L’entreprise a souhaité repousser cette limite dans le cadre du projet Rapid Fog Très Haute Performance, mené sur financement de la DGA. Objectif : concevoir un capteur d’une performance d’un nautique sur plusieurs semaines de navigation. Initié il y a deux ans, ce projet vient d’aboutir à un premier démonstrateur. Les travaux réalisés ont notamment consisté à faire en sorte que le capteur soit le plus[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

Le salon Hello Tomorrow Global Summit, dédié aux start-up de la deeptech, s’est tenu les 2 et 3 décembre derniers à[…]

06/12/2021 | Start-up
Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

Dossiers

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

Plus d'articles