Nous suivre Industrie Techno

Un BE belge étudiera les télescopes du MROi

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,

Amos va étudier pour le compte de l'Université du Nouveau Mexique les télescopes interférométriques qui devraient permettrent d'observer la formation d'autres systèmes solaires.



La société belge, Amos, qui est basée à Liége, vient de signer avec l'Université du Nouveau Mexique à Socorro (USA), un contrat pour l'étude de télescopes interférométriques dont le miroir primaire mesure 1,4 mètres de diamètre. Leur poids est estimé à 11 tonnes chacun pour une hauteur de 3 mètres et une surface au sol de 11,25 m². Mais afin d'atteindre leur objectif scientifique, leur spécificité sera surtout d'être parfaitement stables et précis.

Ce contrat de 3 M€ représente 20 000 heures d'étude, de calculs et de dessins de précision à réaliser à Liège en un an. Une douzaine de spécialistes seront ainsi occupés à temps plein jusqu'à l'été 2008, date à laquelle l'étude sera livrée. Il faut noter que ce contrat comporte, en plus, des options à hauteur de 5 M€ pour la fabrication de 1 à 3 télescopes.


Amos bénéficie, ainsi, d'une reconnaissance mondiale après plusieurs années d'investissements dans les télescopes interférométriques et après l'expérience acquise avec l'ESO lors de la réalisation des AT's (télescopes interférométriques, formant le VLTi, livrés au Chili à Cerro Paranal). En effet, étant donné la propension naturelle des Américains à acheter aux Etats-Unis et malgré un taux de change € /$ extrêmement défavorable, une telle commande souligne les capacités technologiques d'Amos.

Enfin, bonne nouvelle, afin de faire face à cette nouvelle commande d'études, Amos cherche à étoffer ses équipes en engageant des ingénieurs et des dessinateurs projeteurs. Retrouvez les profils recherchés sur le site de l'entreprise.


Cette commande d'étude s'inscrit dans le cadre du MROi, le "Magdalena Ridge Observatory Interferometer". Le concept de base comporte 10 télescopes utilisés en réseau et dont on combinera les images dans le laboratoire d'interférométrie situé au centre du site. Ces télescopes seront mobiles et pourront se déplacer le long d'un site en Y d'une longueur totale de 400 mètres. Cette technique permettra de rencontrer l'objectif premier du MROi : l'observation de la formation d'autres systèmes solaires.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.amos.be & http://www.mro.nmt.edu

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles