Nous suivre Industrie Techno

Un bateau électrique sans batterie!

Un bateau électrique sans batterie!

L'Ar Vag Tredan, premmier bateau électrique à supercondensateur

© source : supercondensateur.com

Depuis quelques mois, l’Ar Vag Tredan alimenté par des supercondensateurs fait la navette entre Lorient et Pen-Mané. Le catamaran peut se targuer d’être le premier bateau électrique à fonctionner sans batterie.

En breton, Ar Vag Tredan signifie « bateau électrique ». Mais le bateau-bus qui porte ce nom et qui fait la navette entre Lorient et Pen-Mané possède quelque chose d’encore plus particulier. A la différence des autres véhicules électriques, il ne lui faut que quatre minutes pour se recharger à chaque escale. Et pour cause, le transbordeur n’utilise pas des batteries au lithium, comme le batcub de l’agglomération bordelaise, mais des supercondensateurs pour avancer.

Les supercondensateurs utilisés dans le bateau sont fabriqués par la société batScap, une filiale du groupe Vincent Bolloré dont les batteries lithium-métal-polymère sont utilisées dans la blueCar. Ils sont constitués de fines plaques d’aluminium recouvertes de charbon actif microporeux et renroulées dans des cylindres en forme de grosse pile. Equipé de 128 supercondensateurs de grande capacité pour un poids total de 6 tonnes, le bateau est rechargé à chaque chargement et déchargement des passagers à terre, à l’aide d’un connecteur à deux broches à 400V. A raison de 28 recharges complètes par jour, le bateau sera ainsi environ rechargé 7000 fois par an, une cadence qui serait impossible à tenir pour des batteries électrochimiques, comme les batteries lithium-ion. Innovante, l’adaptation du système de stockage par supercondensateurs a été brevetée par STX France. Outre l'absence de pollution chimique, le bateau est moins bruyant qu’un bateau naviguant à l’énergie thermique et également équipé de 25 mètres carrés de panneaux photovoltaïques.

Techniquement parlant, le supercondensateur se différencie de la batterie car il ne recharge pas l’électricité sous forme chimique mais sous la forme d’un champ électrostatique, comme dans un condensateur. Tandis que dans une batterie ou une pile, les réactions chimiques à l’interface entre l’électrode et l’électrolyte agissent sur la structure atomique de la matière composant l’électrode, dans un supercondensateur, les ions ne font que s’accrocher puis se détacher des électrodes sans changer leur structure. L’électricité est ainsi stockée ou libérée beaucoup plus rapidement, car il n’y a pas de processus électrochimique. Un supercondensateur peut alors se recharger 10 000 fois plus vite que les batteries et peuvent libérer beaucoup d’énergie très rapidement. En revanche, il a une capacité de stockage beaucoup plus faible, de 15 Wh pour les meilleurs commercialisés, contre 150 Wh pour les batteries lithium-ion.

 

Le supercondensateur de Batscap

Un module de supercondensateurs de Batscap

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Le fabriquant d’hydroliennes fluviales et marines Hydroquest et Construction mécaniques de Normandie (CMN) ont annoncé le 15[…]

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles