Nous suivre Industrie Techno

Un automate quatre en un pour l’étude de l’ADN

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Un automate quatre en un pour l’étude de l’ADN

Son constructeur le présente comme le ‘‘Smartphone des laboratoires’’.

© DR

L’analyse de l’ADN nécessite plusieurs étapes préalables, encore très souvent réalisées à la main. Un nouvel automate réalise l’ensemble des tâches, et travaille en parallèle sur des échantillons variés d’origine humaine, bactérienne ou virale.

L’automate BD Max se revendique comme le ‘‘Smartphone des laboratoires’’. Commercialisé par le vendeur de matériel médical américain Becton Dickinson, le robot fait effectivement preuve d’une grande flexibilité : il prend en charge simultanément jusqu’à 27 échantillons ; s’adapte aussi bien aux tests de biologie moléculaire commerciaux qu’à ceux préparés en laboratoire ; et extrait l’ADN à partir d’une large panoplie de liquides biologiques (salive, sang, urine…).

Mais l’aspect le plus intéressant pour les laboratoires est sans doute le regroupement dans un même automate des tâches préalables à l’étude des gènes : BD Max réalise successivement la lyse des cellules ; l’extraction ; l’amplification et la détection de la molécule d’ADN. Ces différentes étapes peuvent être menées en décalé d’un échantillon à l’autre. Un gain de temps certain, puisque les résultats sont prêts en 2 heures maximum, ce qui autorise une cadence maximale de 150 tests par jour.

Le lancement officiel du BD Max en Europe a été annoncé lors du 21e Congrès européen de microbiologie et des maladies infectieuses, qui s’est tenu du 07 au 10 mai 2011 à Milan.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://www.bd.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

L’électronique de puissance regroupe des technos incontournables pour le secteur automobile de demain. Or la France aurait les atouts[…]

Une interface neuromorphique auto-alimentée pour traiter les signaux de capteurs

Fil d'Intelligence Technologique

Une interface neuromorphique auto-alimentée pour traiter les signaux de capteurs

[Cahier Technique] Les interfaces cerveau-machine dessinent la médecine du futur

[Cahier Technique] Les interfaces cerveau-machine dessinent la médecine du futur

Le carbure de silicium conquiert l'électronique de puissance des véhicules électriques

Le carbure de silicium conquiert l'électronique de puissance des véhicules électriques

Plus d'articles