Nous suivre Industrie Techno

Ulrich Swiss assure la traçabilité de ses instruments grâce à Cognex

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Le fabricant d'instruments chirurgicaux adopte le système de vision In-Sight de Cognex pour identifier et assurer la traçabilité de ses produits dans les salles d'opération, afin d'en garantir une meilleure stérilisation et une gestion optimale.


Dans le monde hospitalier, la traçabilité et la transparence dans la gestion des instruments chirurgicaux sont des facteurs critiques, tant en ce qui concerne la sécurité des patients que la maîtrise des coûts. C'est pourquoi le fabricant d'instruments chirurgicaux Ulrich Swiss a mis au point un système d'identification et de traçabilité qui établit de nouvelles normes pour la sécurité des salles d'opération et des unités de stérilisation centrales, ainsi que pour l'efficacité administrative des centres de coûts des hôpitaux. Baptisé Kenus, ce système utilise le système de vision In-Sight de Cognex déjà largement utilisé dans de nombreuses applications cliniques.



A l'instar du secteur de l'aviation, les hôpitaux ou les cliniques doivent éviter à tout prix toute mauvaise publicité résultant de procédures mal gérées. L'administration hospitalière doit par exemple être en mesure de retrouver quel instrument a été utilisé pour opérer tel patient. Et ceci longtemps après l'opération, afin d'identifier les sources d'éventuelles infections. La traçabilité de chaque instrument, pièce par pièce, est donc essentielle.

Intégrer des tâches de gestion dans le lecteur

Lors du premier développement du système Kenus, Ulrich Swiss utilisait des caméras reliées à un PC équipé d'un logiciel de lecture de codes. Afin de rendre ce système plus puissant et flexible, Ulrich a opté pour le système de vision In-Sight 5400S de Cognex, qui lui a également permis de gagner en simplicité d'utilisation.

Lukas Giovanettoni, Directeur Général d'Ulrich Swiss AG, explique : « Ce qui nous a le plus impressionnés, c'est la précision et la fiabilité de la solution In-Sight. Je suis fasciné par le fait que différents codes puissent être lus rapidement avec une précision absolue, avec un simple poste de travail et sans manipulation complexe ».

Système de vision compact, l'In-Sight 5400S est capable d'effectuer des tâches jusqu'alors réservées aux systèmes informatiques. La haute résolution et la puissance de son processeur intégré garantissent un taux de lecture élevé et fiable. Le boîtier de l'In-Sight, en acier inoxydable, doté d'un indice de protection IP68, lui assure un fonctionnement sûr, même dans les environnements les plus stériles et exigeants en matière d'hygiène.

Les instruments chirurgicaux sont stockés dans des "filtres" - sorte de petits paniers - pouvant contenir 50 à 100 instruments chacun. Chaque filtre est marqué d'un code-barres permettant au personnel soignant de s'assurer que le filtre a été correctement conditionné avec les instruments nécessaires à son utilisation dans un département donné de l'hôpital. Ce type d'identification individuelle permet également d'effectuer un calcul détaillé pour le centre de coûts correspondant. Le code-barres de chaque filtre est lu à l'aide d'un lecteur portable. Afin d'éviter toute erreur humaine, une image du filtre s'affiche alors sur l'écran du poste de travail, montrant quels instruments peuvent être déposés dans ce filtre. Seuls les instruments destinés à un filtre donné peuvent être lus. Grâce à ce programme de traçabilité, la stérilisation centrale peut s'assurer que chacun des filtres contient les bons instruments. Ce qui est fondamental pour la sécurité et permet de fournir une preuve légale en cas de plainte éventuelle.

Identifier tous les instruments

Un code 2D Datamatrix, permettant une identification fiable à 100 % et impossible à falsifier, est gravé sur chaque instrument. Il contient les informations nécessaires à son suivi. Un marquage, mécanique ou laser, rend le code résistant aux dommages et garantit sa qualité, même lorsque les solvants utilisés dans la stérilisation provoquent des réactions chimiques qui l'altèrent, comme la rouille. Le code matriciel utilisé dans le système Kenus nécessitant une surface minimale (seulement 0,8 x 1,6 mm), même les instruments les plus petits utilisés dans les cliniques peuvent être marqués et identifiés.

Grâce à ce marquage par code matriciel, on dispose d'un enregistrement permanent pour chaque instrument et de données détaillées sur le filtre et son contenu. Ce qui évite, par exemple, l'ouverture de plusieurs filtres stériles avant de trouver l'instrument requis ; et par-là même optimise l'utilisation des filtres et permet de réaliser des économies. Autre avantage : l'utilisation de l'instrument est documentée, ce qui permet de planifier les audits à l'avance.

Le système Kenus assure le marquage du code, la lecture des codes et la gestion complète des instruments chirurgicaux au niveau du filtre et de l'instrument. Il peut également assurer la comptabilité associée. Il permet au personnel d'identifier la fréquence de stérilisation et d'utilisation des instruments. Ainsi, la simple lecture du code permet de détecter qu'une paire de ciseaux a été utilisée trop souvent et doit être envoyée en vérification pour un réaffûtage. Autre avantage à noter : la gestion des instruments peut être adaptée aux exigences particulières de la clinique.

L'introduction de la vision a simplifié et accéléré le processus d'identification et de traçabilité. Grâce à In-Sight, les instruments déposés manuellement n'ont pas besoin d'être disposés précisément lorsque le lecteur de codes est utilisé. Celui-ci détecte automatiquement le code matriciel dans le champ en réalisant près de 40 lectures par seconde.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.ulrich-swiss.ch & http://www.cognex.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le vaccin de Cansino contre le Covid-19 est « tolérable et immunogène », selon l’essai clinique de phase I

Le vaccin de Cansino contre le Covid-19 est « tolérable et immunogène », selon l’essai clinique de phase I

Le 22 mai, l'entreprise chinoise Cansino Biologics et l'Institut de Biotechnologies de Pékin ont publié dans The Lancet les[…]

25/05/2020 | SantéVaccin
Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Immunité au Covid-19, traitements, vaccins… le best-of de la deuxième semaine de déconfinement

Immunité au Covid-19, traitements, vaccins… le best-of de la deuxième semaine de déconfinement

Vaccin contre le Covid-19 : la recherche tous azimuts et en ordre dispersé

Vaccin contre le Covid-19 : la recherche tous azimuts et en ordre dispersé

Plus d'articles