Nous suivre Industrie Techno

UGS achète Tecnomatix

Industrie et Technologies
Une acquisition qui marque la bipolarisation croissante du marché du PLM, autour de Dassault Systèmes et UGS.

Tecnomatix Technologies, éditeur israélien indépendant spécialisé dans les outils de conception et d'optimisation des moyens de production, vient d'annoncer qu'il acceptait l'offre d'achat formulée par UGS, l'un des leaders du marché du PLM.

UGS a en effet proposé 17 $ par action, soit une plus-value de 39 % par rapport au cours moyen des deux derniers mois. Ce qui valorise cette transaction à 227,7 millions de dollars, soit un peu plus de deux fois le chiffre d'affaires que l'éditeur avait projeté de réaliser en 2004. Il tablait en effet sur une croissance de 15 à 20 % par rapport aux 86,3 millions de dollars réalisés en 2003, accompagné d'un net retour à la profitabilité. Et les choses étaient en bonne voie puisqu'il a réalisé un chiffre d'affaires de 73,5 M$ sur les 9 premiers mois de son année fiscale 2004, en progression de 20 % par rapport à la même période de l'année précédente.

Cette acquisition n'est que l'aboutissement logique d'un partenariat fort existant de longue date entre les deux éditeurs. Elle permet ainsi à UGS de ne plus être en partie tributaire d'un partenaire en ayant une offre propre beaucoup plus complète sur le segment de l'usine numérique. Segment qui, aux dires des analystes, a la plus forte croissance du marché du PLM.

Cette acquisition marque aussi la bipolarisation croissante du marché. D'un côté Dassault Systèmes avec son offre Delmia dans le domaine de l'ingénierie de process, et de l'autre UGS avec l'offre Tecnomatix. Voilà qui ne va pas faciliter la tache de PTC qui ne dispose pas d'une gamme propre de produits similaires dans le domaine de l'usine numérique.

UGS ne ferme toutefois pas la porte en annonçant qu'il offrira d'une part les technologies de Tecnomatix sous forme intégrée dans son offre E-Factory, mais qu'il continuera à proposer les principales applications de Tecnomatix sous forme autonome, afin que les utilisateurs puissent les intégrer dans l'environnement PLM de leur choix. Voilà qui devrait aussi rassurer PSA qui, bien qu'ayant fait le choix de Catia, a renouvelé l'été dernier sa confiance à Tecnomatix pour les lignes de ferrage, dans le cadre de son projet Ingenum.

Reste maintenant à UGS a accroître ses compétences dans le domaine de la simulation des automatismes de production, comme Dassault Systèmes l'a fait en créant Dextus en partenariat avec Schneider Electric en avril dernier, puis en signant un partenariat avec Omron en novembre dernier. Cela pourrait être facilité par l'annonce intervenue fin décembre de l'architecture Open Manufacturing Backbone (OMB), environnement ouvert destiné à faciliter l'interopérabilité des applications tierces dans le domaine de la production.

Par contre, notons l'avance qu'UGS vient de prendre sur Dassault Systèmes dans le domaine des fabrications électroniques ainsi que dans celui des logiciels de supervision, grâce à l'intégration des logiciels de Tecnomatix issus des reprises d'Unicam, Fabmaster et USdata.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus
http://www.ugs.com
http://www.tecnomatix.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles