Nous suivre Industrie Techno

La fabrique de l'innovation

Uber : la règle de trois de l’innovation

Uber : la règle de trois de l’innovation

photo officielle de Muriel Devericourt doc Thomas Gogny

© T. Gogny/IT

A nouveau à la Une, suite à l’annonce de l’interdiction de l’application UberPOP à partir du 1er janvier 2015 en France, Uber n’en finit pas de défrayer la chronique. Au-delà du buzz, l’exemple de la start-up la mieux valorisée au monde est riche d’enseignements. La société, qui joue et surjoue les sales gosses bourrés de talent, délivre à sa manière trois leçons incontournables.

Start-up ou multinationale ? Scandaleuse ou salutaire ? Fabuleuse ou surcotée ? La société de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) Uber ne laisse personne indifférent. Née il y a quatre ans à San Francisco, l’entreprise a entrepris, pied au plancher, la remise en question de l’ensemble d’un secteur, celui des déplacements individuels accompagnés. Ses véhicules de transport avec chauffeurs (VTC), géolocalisés par les utilisateurs grâce à leurs smartphones, ont entrepris un impressionnant road trip, débarquant en un rien de temps dans 200 villes de 45 pays. Un succès qui a aussi conduit l’entreprise dans un périple parallèle, devant les tribunaux du monde entier, où l’ont entrainée ses concurrents mécontents. Emblématique de  l’accélération spectaculaire des processus d’innovation à l’heure du numérique, et des processus de création et de destruction de valeur qui s’ensuivent, le modèle Uber permet d'énoncer trois règles-clés, une sorte de règle de trois de l'innovation de rupture.
 

1. (Sur)jouer les trublions

L’innovation selon Uber est rien moins qu’un long fleuve tranquille. Loin de la transformation progressive d’un secteur à coup d’améliorations successives du service proposé, Uber a plutôt joué la stratégie de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Disruptive, son offre a brutalement ringardisé celle des taxis, et mis en évidence les pesanteurs lié au système de réglementation de la profession via un système de licence. Assignée devant des tribunaux aux quatre coins du monde, Uber contre-attaque en menant une véritable blitzkrieg de communication. En parallèlle de l'élaboration de sa défense juridique et de ses actions de lobbying, elle ne manque jamais de prouver qu’elle a les utilisateurs dans la poche, par exemple via des pétitions comme celle soutenant UberPOP, qui a recueilli près de 55 000 signatures. Par ailleurs, Uber saisit toutes les occasions de surjouer les sales gosses pleins de talents. Les déclarations intempestives de ses dirigeants, qui défraient périodiquement la chronique, ont beau être controversées, elles permettent de maintenir l’entreprise au centre de l’attention.
 

2. Ne pas reprendre son souffle

Les (autres) VTC eux-mêmes s’y sont laissé prendre. Après avoir sérieusement chahuté le modèle des taxis, Uber n’a pas hésité à enclencher une autre vitesse, en proposant avec UberPOP du covoiturage de courte distance rémunéré. Ironie de l’histoire : en France, plusieurs sociétés de VTC, qui avaient pourtant accompagné l’évolution de l’offre de transport, ont fini par…faire alliance avec leurs anciens concurrents, les taxis, pour attaquer Uber pour concurrence déloyale. L’exemple prouve bien qu’avoir participé au bouleversement d'un marché en s’appuyant sur le changement des habitudes des consommateurs, et rencontrer le succès, ne doit pas conduire à s’endormir. Jamais. Pas même pendant quelques mois… Au risque de se faire soi-même doubler.


3. Ne jamais s’avouer vaincu

Pour souhaiter la bonne année à Uber, le gouvernement français interdit UberPOP à partir du 1er janvier 2015 ? Qu’à cela ne tienne.  La start-up ne s’avoue pas vaincue. Elle a même déjà préparé la prochaine étape, UberPool, qui permet cette fois de prendre plusieurs passagers en covoiturage payant. Et la cellule R&D du groupe, Uber Garage, a aussi testé d’autres activités, comme un service de coursier à New York ou de livraisons à Washington. Des expérimentations tous azimuts qui lui permettent d’espérer continuer à tenir le haut du pavé pendant quelques temps encore, quelles que soient les embûches sur la route…

Muriel de Vericourt

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Vendredi, c’est l’heure de faire le bilan innovation de la semaine. Quelles sont celles qui vous ont le plus marqués sur notre site[…]

19/07/2019 | Santé3D
DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Plus d'articles