Nous suivre Industrie Techno

Editorial

Uber, l'innovation pied au plancher

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

, ,
Uber, l'innovation pied au plancher

© Uber

Brutalement ringardisés il y a quelques mois par l'émergence des véhicules de transport avec chauffeur (VTC), les taxis disposent d'une (maigre) consolation. Leurs concurrents se trouvent à leur tour menacés par la mise en relation de simples particuliers, proposée par Uber via son application uberPOP.

S’il fallait choisir un seul symbole de l’accélération spectaculaire des processus d’innovation à l’heure du numérique, et des processus de création et de destruction de valeur qui s’ensuivent, le cas d’Uber serait certainement un bon candidat. Née il y a quatre ans à San Francisco, l’entreprise a entrepris, pied au plancher, la remise en question de l’ensemble d’un secteur, celui du transport de personnes. De toute évidence, cette branche professionnelle ne s’attendait aucunement à être menacée par une start-up du numérique. Pourtant, les Véhicules de transport avec chauffeurs (VTC) d'Uber, géolocalisés par les utilisateurs grâce à leurs smartphones, ont entrepris un impressionnant road trip, débarquant en un rien de temps dans 200 villes de 45 pays. Logiquement, d'autres acteurs, émergents ou non, ont également cherché à se faire une place sur ce créneau.

Ce succès a provoqué l’ire des taxis un peu partout dans le monde. D'Oslo à Bruxelles, de Paris à Hambourg et de Berlin à Montréal, pas une semaine ne se passe sans une nouvelle assignation pour concurrence déloyale de la start-up devenue mastodonte -elle pourrait bientôt être valorisée à 40 milliards de dollars- devant des tribunaux disséminés aux quatre coins du globe... En France, où la profession de chauffeur de taxi, réglementée, ne peut être exercée que par les titulaires d’une licence, généralement acquise à prix d’or, la profession a tout fait, depuis un an pour barrer la route de cet encombrant concurrent. Elle a mené une bataille juridique dans les règles de l’art. Et a ainsi obtenu l’oreille du Gouvernement et l’adoption, cet été, d’une loi encadrant strictement les activités des VTC. Mais Uber ne s’en est pas tenue là. Elle s'est empressée de prendre de vitesse…ses propres frères d’armes, les (autres) VTC, en offrant avec son appli uberPOP la possibilité d’une mise en relation entre particuliers -toujours géolocalisés grâce à leurs téléphones-, pour que tout possesseur de véhicule puisse se transformer en taxi éphémère. Résultat : ce sont d’autres sociétés de véhicules de transport avec chauffeur qui l’ont récemment assignée devant les tribunaux, et ont obtenu sa condamnation, alors même que l'application rencontre un véritable engouement. La start-up a d'ailleurs choisi de prendre le public à témoin en lançant une pétition de soutien à UberPOP qui affiche déjà plus de 54 000 signatures.

Au-delà de la seule portée de cette saga dans le secteur des transports, l’histoire devrait faire réfléchir tout chef d’entreprise. L’exemple des VTC prouve qu’avoir participé au bouleversement d'un marché en s’appuyant sur le changement des habitudes des consommateurs, et tenir le haut du pavé, ne doit pas conduire à s’endormir. Jamais. Pas même pendant quelques mois… Au risque de se faire soi-même doubler.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Plus d'articles