Nous suivre Industrie Techno

Uber de l'énergie, Google et l'impression 3D, éco-hackers : les meilleures innovations de l'été selon vous

Baptiste Cessieux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Uber de l'énergie, Google et l'impression 3D, éco-hackers : les meilleures innovations de l'été selon vous

La route du retour serait-elle plus rapide si les voitures électriques se rechargeaient sans fils tout au long du chemin?

© Highways England

C’est la rentrée. L’été est officiellement fini et il semblerait que le soleil lui-même soit parti pour quelques jours de vacances bien méritées... La rédaction d’Industrie & Technologie a donc profité de son absence pour vous préparer un florilège de nos articles les plus marquants de l’été. Innovations et avis d’expert, jetez un œil aux actualités technos qui, elles, n’ont pas pris de vacances !

Tesla, Uber de l'énergie?

S’il y a bien une chose dont les Parisiens...et les autres ont entendu parler cet été, c’est la bataille rangée entre Uber et les taxis. Tout le monde y est allé de son avis, de votre boulanger à Manuel Valls en passant par Courtney Love ! La numérisation d’un service physique est une première et déclenche la grogne des acteurs historiques.  Et si… l’été prochain, la grogne venait des producteurs d’énergie ? Eh oui, au carrefour des transitions énergétique et numérique, il y a le réseau électrique. Grâce aux avancées techniques et informatiques, la frontière entre consommateur et producteur s’estompe. Tesla est l’un des premiers à vouloir numériser la mise en relation de l’un avec l’autre, un peu comme Uber avec son application UberPop. Et il ne sera certainement pas le seul…

Un jeune Lorrain a rendez-vous avec Google

Cet été a bien sûr été marqué par la transformation structurelle de Google en Alphabet. Mais pour beaucoup l’entreprise californienne représente bien plus que des chiffres. C’est par exemple le cas pour le jeune Eliott Saray, jeune Lorrain de seulement 14 ans. Le 21 septembre prochain il s’envolera pour le siège de Google... enfin, pour le siège d'Alphabet. Il est en effet le seul Français à s’être qualifié au concours Google Science Fair - le nom n'a pas encore été modifié - grâce à un petit robot jardinier. En accédant à la phase finale de ce concours doté d’un prix de 50 000 dollars, il prend la suite de Guillaume Roland qui présentait l’année dernière un réveil olfactif. Espérons qu’il suive le même parcours : le réveil n’a pas gagné, mais sa renommée lui a permis de remporter 192 000 euros lors d'une campagne de crowdfunding.

Xavier Duportet : pour innover il faut cultiver l'interdisciplinarité

L’un des autres événements de l’été a été la conférence « Hello Tommorow ». Tables rondes et pitch de start-up se sont enchainés durant plusieurs jours et Xavier Duportet, organisateur de l’événement, nous a offert sa vision de l’innovation. Son maitre-mot : l’interdiciplinarité.

IBM reconstitue un cerveau... de rongeur

Un cerveau de rongeur : 48 millions de neurones biologiques. Le réseau neuronal TrueNoth d’IBM : 48 millions de neurones artificiels faits de silicium. Il est développé pour réaliser des tâches comme la reconnaissance de contenus à l’intérieur d’une image, ou la reconnaissance vocale. Ces opérations sont en effet très facilement réalisées par notre cerveau, mais extrêmement compliquées à appréhender par l’électronique. Miniaturiser ce genre de réseau pourra permettre de faire travailler des logiciels d’intelligence artificielle sans recourir au cloud, aujourd’hui incontournable.

Google investit dans Clip

Clip ? C’est une technique d’impression 3D par photopolymérisation dont nous vous parlions déjà en mars. Mais cet été, la start-up qui développe ce processus a fait parler d’elle car elle est la première à recevoir un investissement d’Alphabet (Ex-Google). Et pas des moindres : cent millions de dollars. Il faut dire que cette technique d’impression 3D s’effectue 25 à 100 fois plus vite qu’une impression couche par couches. Dans un domaine qui évolue vite, il était paradoxal que le temps d’impression reste un tel problème.

Pour une impression 3D “Made in France”

Dans le domaine de l’impression 3D toujours, Arnault Coulet, cofondateur de l'agence Fabulous, s’est exprimé cet été dans notre magazine pour marteler que cette technologie est l'avenir de la production industrielle. Une véritable opportunité pour la France car le nombre de filières concernées est important. Il s’agirait de ne pas rater le coche.

Recharger sa voiture électrique en roulant? C'est possible

Eliminer les arrêts à la pompe sur la route des vacances : impossible ? Pas pour les véhicules électriques. Au Royaume-Uni, un projet doté d’une enveloppe de 500 millions de livres compte installer des câbles électriques générant un champ magnétique sous certaines routes. Les voitures équipées en conséquence sont alors rechargées sans s’arrêter ! Le test devrait s’étaler sur trois ans, mais la Corée du Sud expérimente le même principe depuis 2013.

Les énergies renouvelables redonnent vie aux moulins

Tout au long de l’été, Industrie & Technologies a fait le tour des monuments qui mélangent technologies et patrimoine. Entre les jeux de lumière illuminant la cathédrale de Chartres ou la climatisation au secours des œuvres du Musée national Picasso et de la chapelle Sixtine, cette rencontre entre technologies et patrimoine l’a également amené aux moulins qui bordent les cours d’eau français. Ici et là, ces vestiges du grenier à blé français se remettent à fonctionner pour apporter une énergie hydrolienne réinjectée dans le réseau ERDF. Un bel exemple de la technologie portant secours à un patrimoine parfois vieillissant.

Roche s'associe au biohackerspace La Paillasse

Roche sort des sentiers battus pour innover. Le laboratoire pharmaceutique a en effet annoncé un partenariat avec La Paillasse, le premier biohackerspace français, pour développer Epidemium. Présenté comme une initiative inédite, il s’agit d’un programme de recherche scientifique participatif et ouvert, dédié à la compréhension du cancer grâce aux big data.

Au château de Millemont, 50 éco-hackers planchent sur la transition énergétique

Pour terminer cette présentation de l’été, jetez donc un œil à notre reportage réalisé au cœur d’un hackathon écologique. En marge de la Cop 21 une centaine de personnes venues du monde entier se réunissent en ce moment même durant cinq semaines. L’objectif de ce petit séjour ludique est de proposer une gamme de produits de la transition énergétique. De l’innovation open-source façon catalogue Ikéa, à découvrir en ce moment jour après jour sur notre site.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La première station de recharge pour les bus à hydrogène inaugurée en France

La première station de recharge pour les bus à hydrogène inaugurée en France

Engie et McPhy ont inauguré la première station française pour recharger les bus à hydrogène le 21 juin à[…]

La production de kérosène à partir d'air et de soleil passe au démonstrateur

La production de kérosène à partir d'air et de soleil passe au démonstrateur

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

Plus d'articles