Nous suivre Industrie Techno

Trouvez de l'or dans vos déchets industriels

FICHE COORDONNÉE PAR RIDHA LOUKIL rloukil@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

Les déchets industriels ne sont pas que des rebuts dont il faut se débarrasser pour faire plaisir à la nature. Ce sont aussi, dans la plupart des cas, une ressource à exploiter. Leur valorisation génère des profits dépassant parfois la centaine de milliers d'euros. Résidus de fin de colonne à distiller du pétrole des raffineries, résidus de levure de bières des grandes brasseries... Aujourd'hui, près de 80 % des déchets non dangereux sont valorisés ou recyclés.

5 conseils pour valoriser les déchets

1. Analyse en continu

Mettre en place des systèmes de mesure en continu des flux de déchets afin d'en connaître leur quantité, leur composition et leur dangerosité au plus près.

2. Bilan matière

Réaliser un véritable bilan matière pour limiter les déchets ultimes non recyclables.

3. Expertise

Demander l'avis d'un expert en valorisation des déchets (bureaux d'études accrédités par l'État, Ademe...) ou de responsables des filières de traitement des déchets.

4. Recyclage

Étudier toutes les filières de réutilisation ou recyclage possibles de vos déchets en aval. L'occasion de découvrir la possibilité de recycler un déchet d'une autre industrie qui rentrera dans la liste de vos futures matières premières.

5. Valorisation énergétique

Envisager la valorisation énergétique pour produire de la chaleur ou de l'électricité si le recyclage demeure incertain ou contraignant d'un point de vueéconomique.

DANS QUEL BUT ?

Pour préserver la planète et limiter l'épuisement des ressources.

Pour respecter les normes et la réglementation en matière de déchets.

Pour tirer un profit en considérant les déchets non comme des rebuts à éliminer mais comme une ressource à valoriser.

Par exemple les résidus de fin de colonne à distiller du pétrole des raffineries étaient un déchet dont il fallait absolument se débarrasser. Ils sont devenus dans les années quatre-vingt-dix un combustible très prisé à moindre de coût.

De même, les résidus de levure de bières des grandes brasseries sont vendus depuis près de vingt ans à des sociétés en agroalimentaires qui les recyclent et les réintègrent dans leur chaîne de production d'additifs alimentaires.

COMMENT LA METTRE EN OEUVRE ?

Suivre les différentes étapes proposées par la personne mandatée sur ce projet et organiser une commission d'évaluation impliquant différents services de la société (production, achats, maintenance, environnement).

Avant de chercher les filières d'élimination possibles, il est indispensable d'avoir une bonne connaissance de tous vos déchets et surtout du cadre réglementaire.

Interroger vos fournisseurs qui peuvent proposer des filières de transport pour l'enlèvement des déchets.

La valorisation en interne est la voie la plus lucrative.

La réutilisation d'un déchet ou le recyclage offrent les économies les plus importantes.

Consulter les laboratoires publics pour trouver de nouveaux débouchés plus avantageux.

Les déchets végétaux, valorisés au départ sous forme énergétique, sont souvent sollicités comme matières premières dans l'industrie.

L'AVIS DE L'EXPERT

YANN LADOUCETTE INGÉNIEUR CHEZ OXBOW CARBONPLUS

« Pour avoir une longueur d'avance, il faut s'approprier régulièrement la législation et plus particulièrement les normes de rejet. Il est nécessaire de raisonner dans une étude en termes de coût global d'exploitation et d'y intégrer les éventuelles subventions publiques relatives à la valorisation des déchets.Associer plusieurs technologies peut s'avérer un compromis gagnant. »

LES PIÈGES À ÉVITER

Faire un copier-coller d'un site existant.

Suivant la filière de production, les coûts d'exploitation sont différents et donc chaque site est à considérer comme unique.

Ne pas mener l'étude jusqu'au déchet ultime et sous-estimer la valeur des coproduits.

Par exemple, aujourd'hui, la filière du compost permet de produire du terreau (engrais naturel pour l'agriculture) mais de plus en plus aussi de la chaleur ou de l'électricité du fait de la quantité rejetée non négligeable de méthane revalorisé ensuite.

Se lancer dans le projet sans avoir fait d'essai pilote sur site au préalable.

Ce point est souvent occulté pour gagner du temps mais cette étape est indispensable pour une meilleure optimisation. Une journée de test en laboratoire ou de diagnostic complet coûte autour de 1 000 à 2 000 euros hors taxes.

PAR OÙ COMMENCER?

Prendre rendez-vous avec la directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) de votre département afin de connaître les tendances des prochaines limites de rejet des polluants et afin de s'informer les formalités pour reclasser un déchet récupéré dans une industrie de matière première.

Associer votre agent de la Dreal à votre démarche et faites en un allié.Il est très conscient de ce travail de longue haleine.

Adhérer à une association environnementale régionale qui met en contact les industriels et favorise les échanges d'expériences.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0938

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Traitez les fumées de votre usine

Traitez les fumées de votre usine

Lors de la combustion de déchets, combustibles (bois, charbon...) ou de la cuisson de minerais ou métaux recyclés, il se forme des fumées véhiculant[…]

01/02/2011 |
Traitez vos effluents industriels à moindre coût

Traitez vos effluents industriels à moindre coût

Le Bilan carbone pour évaluer ses émissions de gaz à effet de serre

Le Bilan carbone pour évaluer ses émissions de gaz à effet de serre

L'Iso 14 001 pour adopter une conduite verte

L'Iso 14 001 pour adopter une conduite verte

  • Nous suivre