Nous suivre Industrie Techno

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Séverine Fontaine
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Ce prototype du robot chargeur de Mob-Energy contient des batteries de seconde vie.

© Séverine Fontaine

Les bornes de recharge parsèment les allées du Symposium du véhicule électrique, qui se déroule du 19 au 22 mai à Eurexpo Lyon. Trois technologies innovantes se distinguent, misant sur l'automatisation, la robotisation et l'induction.

Le robot se glisse sous la voiture

La start-up lyonnaise Mob-Energy a mis au point un robot de recharge pour les parkings. Plus besoin de places dédiées aux bornes de recharge fixes, le conducteur se gare sur une place quelconque et se contente de placer sous sa voiture un module branchée sur celle-ci. Le reste est l’affaire du robot : équipé de batteries en seconde vie et de forme aplatie, il se glisse sous la voiture pour se connecter au module et lancer une charge accélérée (22 kW). Une fois sa tournée terminée, le robot va recharger ses batteries sur une borne de recharge. De quoi offrir au quotidien entre 25 et 50 km d'autonomie à 48 véhicules selon Mob-Energy, qui met en avant l’absence de travaux à réaliser sur le parking, puisque le robot cartographie lui-même le parking et se déplace sur les mêmes voies que les voitures. Une première expérimentation va être lancée en septembre sur le parking Lyon Parc Auto. La start-up travaille sur le renforcement de son engin pour qu'il puisse supporter le poids d'une voiture lui roulant malencontreusement dessus.

Un guidage magnétique pour automatiser

La grenobloise GulPlug, co-fondée par deux anciens ingénieurs de Schneider Electric, a mis au point un système de branchement automatique par guidage magnétique, baptisé « SelfPlug ». Il se composé d’un socle d’alimentation posé au sol et d’un connecteur mobile logé sous le véhicule. Lorsque le véhicule est au-dessus de la borne, le câble du connecteur se déroule, guidé magnétiquement par le socle pour « tomber » dessus. Une fois en contact, le connecteur est guidé vers la prise au centre du socle et s’y enfiche, toujours magnétiquement voir la vidéo ci-dessous). Une première expérimentation a été réalisée avec Renault lors des Automotive Tech Days 2018, une preuve de concept avec les véhicules sans permis Aixam Mega et un cas d'usage avec la société de navette électrique Navya (avec un résultat de 100 % de réussite de branchement). Pour répondre au besoin d'un constructeur allemand, GulPlug va élargir son socle de recharge à au moins 50 centimètres et va intégrer au véhicule un détecteur capable de vérifier le bon positionnement au-dessus du socle.

 

L'induction au contact

La société MagTech, spécialisée dans les générateurs pour systèmes à induction (cuisson, chauffage), a présenté un système de recharge par induction qui ne mise pas sur un transfert d’énergie sous le véhicule mais à l’avant ou l’arrière. Ce dernier vient coller son pare-choc, derrière lequel se trouve la bobine réceptrice, contre la borne et sa bobine émettrice. Le fait de coller le véhicule contre la borne permet de ne pas avoir de fuite du champ magnétique. De quoi éviter la déperdition d’énergie et l’échauffement associé de parties métalliques du véhicule. Cela permet également d'éviter l'insertion ou le passage d'objets entre les deux bobines, là où le champ magnétique est très élevé. Le système s’arrête si le véhicule s’écarte. L'entreprise a mis au point un démonstrateur de 3 et 6 kW avec un constructeur et travaille actuellement sur des puissances de 9 et 12 kW ainsi qu'un système réversible. Ce dernier permettrait le transfert de charge entre véhicules.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Pour sa nouvelle Zoé, Renault utilise un tissu produit à partir de matériaux recyclés. Le résultat d'un[…]

Avec le bi-level equalizer, Sandrine Mubenga veut optimiser et recycler les batteries lithium-ion à moindre coût

Avec le bi-level equalizer, Sandrine Mubenga veut optimiser et recycler les batteries lithium-ion à moindre coût

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles