Nous suivre Industrie Techno

Trois projets d’avions légers verts présentés lors de la semaine de la mobilité aérienne légère verte et durable à Toulouse

Marina Angel
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Trois projets d’avions légers verts présentés lors de la semaine de la mobilité aérienne légère verte et durable à Toulouse

Le premier vol d'ERA (Electric Regional Aircraft), un avion de transport régional de 19 place à propulsion électrique, développé par Aura Aero, est prévu pour 2024.

© Aura Aéro

La première journée de la semaine de la Mobilité aérienne légère, verte et durable, organisée à Toulouse et Jonzac par Aerospace Valley du 13 au 16 septembre, a permis de présenter les projets soutenus par la Région Occitanie pour accompagner le développement de démonstrateurs d'avions verts dans l'aviation légère. Coup de projecteur sur trois d'entre eux.

La course à la décarbonation de l'aéronautique s’annonce rude. Face aux défis à la fois technologiques et économiques, l'aviation légère pourrait jouer un rôle de pionnier. En témoignent les 13 projets présentés lors de la première journée de la semaine de la Mobilité Aérienne Légère, Verte et Durable, organisée à Toulouse et Jonzac (Charente) par Aerospace Valley du 13 au 16 septembre prochain.

Portés par des consortiums de PME, laboratoires de recherche et bureaux d'études, ces projets sont les premiers retenus dans le cadre de appel à manifestation d'intérêt (AMI) lancé par la Région Occitanie pour le développement en Occitanie de démonstrateurs d’avions verts dans l’aviation légère, pour des capacités pouvant aller jusqu'à 19 places.

Doté d’un budget de 10 millions d'euros, cet AMI s’inscrit dans l’initiative Maele (Mobilité aérienne légère environnementalement responsable) lancée par le pôle de compétitivité Aerospace Valley fin 2020. Une initiative saluée par les grands acteurs de la filière (Airbus, ATR, Safran, Liebherr, Daher, Latécoère...). « L'aviation légère offre de réelles opportunités de développement économique et peut ouvrir de nouvelles voies technologiques pour l'aviation commerciale », souligne Bruno Darboux, le nouveau président d'Aerospace Valley. Maele a permis d'identifier plus de 200 entreprises sur les deux régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

Parmi les 13 projets présentés, nous en avons sélectionné 3.

Beyond Aero déroule sa feuille de route

La startup toulousaine (dont les équipes sont basées entre l'agglomération toulousaine et Paris) prépare en plusieurs étapes le développement de son jet privé à hydrogène. Créée en 2020, Beyond Aero a présenté à Toulouse, pour la première fois publiquement, sa feuille de route. Après la conception d'un avion télécommandé de 3 mètres d'envergure fonctionnant à l'hydrogène, elle compte sur le coup de pouce de la Région Occitanie pour concevoir le démonstrateur d'un petit avion deux places (de type ULM) qui fonctionnera avec une chaîne propulsive à hydrogène, avec un réservoir embarqué de 2 litres d'hydrogène gazeux.

Eloa Guillotin, présidente et co-fondatrice de Beyond Aero, présente la feuille de route de la startup toulousaine devant un public d’acteurs économiques à Toulouse, à la semaine de la Mobilité Aérienne Légère, Verte et Durable. © Marina ANGEL

Le projet, baptisé « Blériot » mobilise à ses côtés plusieurs partenaires, dont H2Pulse, le bureau d'études CKP Engineering, Micado et l'IRT Saint-Exupéry. Premier vol prévu pour fin 2022. Soutenue par le programme Blast, porté par l'accélérateur Starburst et l’Onera, l'équipe de Beyond Aero (une demi-douzaine de personnes) travaille déjà sur la prochaine étape : le projet First, un petit avion d'affaires de 6 places, dont le premier vol est programmé pour 2024.

Ascendance Flight Technologies planche sur l'intégration de rotors dans les ailes de son VTOL

Autre startup toulousaine, Ascendance Flight Technologies, créée en 2018 par quatre anciens ingénieurs du programme d'avion électrique E-Fan d'Airbus, emploie à ce jour une trentaine de salariés. Elle planche sur le concept d'un petit avion hybride électrique à décollage et atterrissage vertical (VTOL) de 5 places. Baptisé ATEA, l'appareil aura une envergure de 12 à 13 mètres. Son mode hybride et sa taille le destinent à un usage urbain et régional (taxis volant, vol de tourisme, mais aussi transport médical, logistique ou surveillance). Un premier prototype à échelle 1/6ème a déjà permis de valider le concept.

L’ATEA d’Ascendance Flight Technologies, un VTOL (aéronef à décollage et atterrissage vertical) hybride électrique. © Ascendance Flight Technologies

La société travaille actuellement sur un nouveau prototype à échelle 1/4ème, d'environ 4 mètres d’envergure et dont le premier vol est prévu à l’automne 2021. « Nous ciblons une certification pour 2025 », précise Thibault Baldivia, co-fondateur de la société. Proverbhe, le projet soutenu par la Région Occitanie, porte plus spécifiquement sur l'accélération du développement d'une brique technologique spécifique de son futur appareil : l'intégration de rotors dans la structure même des ailes. L'IRT Saint-Exupéry et le CEATech se sont engagés à travailler à ses côtés.

Aura Aero embarque Soben dans son avion régional électrique

Créée en août 2020, Aura Aero s'est initialement lancée dans l'industrialisation des deux premières versions de l'Integral (dont une version électrique, dont le 1er vol est attendu pour 2022), un bi-place de nouvelle génération conçu pour la voltige et la formation. A l'occasion de l'inauguration en mars 2021 de son nouveau hall d'assemblage sur la zone de Francazal, à Cugnaux (Haute-Garonne), la startup a annoncé son prochain défi : le développement d'ERA (Electric Regional Aircraft), un avion de transport régional de 19 places à propulsion électrique.

Premier vol prévu pour 2024, pour une mise en service commerciale attendue pour 2026. Un changement d'échelle qui l'amène à muscler de nouveaux partenariats technologiques et industriels. Dans le cadre de l'AMI, Aura Aero, dont les équipes comptent déjà 80 salariés, engage un ainsi un partenariat avec le lotois Soben, pour développer un nouveau concept de train d’atterrissage « full électrique ».


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Un Institut de l'aviation durable est annoncé à Toulouse pour accélérer la décarbonation de l'aéro

Des équipes de l'Isae-Supaéro, de l'Enac et de Toulouse School of Economics (TSE) ont jeté les bases de l'ISA,[…]

La techno d'agrocarburants de deuxième génération BioTfuel entre en phase d'industrialisation

La techno d'agrocarburants de deuxième génération BioTfuel entre en phase d'industrialisation

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

L’aéro face à l’urgence climatique

L’aéro face à l’urgence climatique

Plus d'articles