Nous suivre Industrie Techno

Trois caméras pour transformer les robots en machines-outils

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Trois caméras pour transformer les robots en machines-outils

Test du système de mesure de Nikon Metrology sur un robot d'usinage.

© DR

Plus flexibles et plus facilement configurables que les machines outils spécialisées, les robots sont aussi moins coûteux et demandent moins de maintenance. Ils seraient donc une solution alternative permettant des gains de compétitivité. Partant de cette idée, le consortium européen Comet travaille à développer ces outils de production de demain, exigeants en systèmes de contrôle.

Le projet Comet a été lancé en septembre 2010. En trente mois, les quatorze partenaires techniques impliqués doivent présenter des composants et méthodes ''plug and play'' pour un contrôle flexible de robots industriels utilisés en usinage, une solution donnée pour 30 % plus rentable qu’une machine-outil dédiée, pour une précision de position inférieure à cinquante microns.

Pour cela un système avancé de suivi des mouvements de la tête du robot est incontournable. Nikon Metrology travaille sur ce sujet avec le Fraunhofer IPA (Institut d’ingénierie et d’automatisation de la production). La société a mis au point un dispositif composé de trois caméras CCD couplées (sur la base de sa série K) et l’a testé dans les locaux du centre de recherche allemand sur un robot Kuka.

Par triangulation des trois plans qu’elles scannent, les optiques traquent la position des LED infrarouges installées sur la tête du robot. Le système peut suivre jusqu’à neuf LED à une fréquence 1 000 Hz. Les données mesurées (position, vitesse et accélération) sont comparées en continu à ce qui était prévu dans le programme d’usinage et les corrections nécessaires sont apportées si une différence est constatée. Le but est de ne plus subir l’influence de la chauffe du robot.

Charles Foucault

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 « Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

« Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

Organisées par l’association France Additive qui rassemble 130 acteurs français de l'impression 3D, les Assises[…]

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

Plus d'articles