Nous suivre Industrie Techno

Trêve dans la guerre des bus de terrain

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

,
Siemens et Emerson travaillent au rapprochement de leurs solutions fonctionnant sur des bus concurrents.

La guerre des bus est-elle terminée ? Enfin, il s'agissait plutôt d'une guéguerre technico-commercialo-marketing que se livraient, depuis plus d'une dizaine d'années, Emerson Process Management et Siemens Automation & Drive (A&D) pour promouvoir le développement de leur bus de terrain de prédilection. La firme américaine privilégiait Fieldbus Foundation, tandis que le groupe allemand soutenait fermement Profibus.

Sur le terrain, la guerre commerciale va évidemment se poursuivre. Mais, sur le plan technique, les deux groupes ont décidé d'aller au-delà d'un simple cessez-le-feu. Ils ont passé un accord de collaboration pour améliorer l'interopérabilité de leurs logiciels et équipements respectifs communiquant via l'un ou l'autre bus. Ils envisagent d'ailleurs un échange de technologies pour accroître la compatibilité de leurs produits.

Par cet accord de coopération, les deux parties reconnaissent que Profibus et Fieldbus Foundation ont trouvé, chacun, une place pérenne sur le marché des automatismes et du contrôle de process. Plutôt que de gaspiller encore de l'énergie dans la bataille, autant s'entendre et tenter de faire prévaloir ses points forts auprès des utilisateurs du bus concurrent. C'est ce que fait Emerson depuis un certain temps déjà. Disposant d'une gamme très complète d'instruments de process et de vannes, il n'a pas attendu cet accord pour proposer ses équipements avec une interface de communication Profibus. « Mais, via ce bus, on ne va pas assez loin dans le diagnostic, le paramétrage et le pilotage. Par ailleurs, cet accord vise à intégrer à nos suites logicielles des outils de commande, de diagnostic et de configuration des systèmes d'entraînement de Siemens », indique Jackie Laurent, responsable communication de la filiale française d'Emerson.

Le but de l'opération est donc de faciliter l'intégration et de renforcer l'interopérabilité des équipements de l'un avec les suites logicielles de l'autre. Siemens entend développer, en complément des standards Profibus et Hart qu'il supporte aujourd'hui, des interfaces compatibles avec les normes Fieldbus Foundation pour son système de contrôle de process Simatic PCS 7 et son outil de paramétrage Process Device Manager. Les utilisateurs pourront donc y connecter les instruments de process et les contrôleurs de vannes qui constituent les points forts d'Emerson. Mais les équipements Fieldbus Foundation d'autres fournisseurs seront également supportés.

Promouvoir le langage EDDL

De son côté, Emerson va doter ses systèmes de conduite de procédé Delta V et Ovation ainsi que sa suite logicielle AMS (suivi des capteurs, vannes, etc.) d'une interface pour Profibus et Profinet, en complément des standards Fieldbus Foundation et Hart déjà supportés. Ainsi, ces suites logicielles pourront être raccordées à la vaste gamme de démarreurs de moteurs et de systèmes d'entraînement de Siemens A&D (l'un des points forts du constructeur allemand) ainsi que tout autre équipement Profibus.

Ce rapprochement vise donc officiellement à ouvrir les applications à un plus large choix de matériel. Mais il a aussi un autre but : promouvoir le langage EDDL pour la configuration et le suivi des instruments aux dépens de la technologie concurrente FDT/DTM. Lors de la sortie du standard FDT/DTM plutôt marqué Profibus et Hart, Siemens faisait partie des fournisseurs supportant cette technologie. Emerson a réagi en concoctant l'EDDL, une version évoluée du langage DDL dont il est l'inventeur. Il y a environ un an, Siemens a finalement opté pour EDDL. Cet accord technologique est le fruit de ce rapprochement. Les premiers produits sont attendus pour la mi-2007.

EN BREF

- Siemens va développer des interfaces pour bus de terrain Fieldbus Foundation. - Emerson va concevoir des interfaces avec le bus de terrain Profibus.

ET LES SYSTÈMES DEVIENNENT INTEROPÉRABLES...

Les échanges technologiques entre Siemens et Emerson permettront aux équipements des constructeurs de dialoguer. Par exemple, les vannes d'Emerson pourront être raccordées aux solutions de contrôle de process de Siemens, tandis que les dispositifs d'entraînement de Siemens obéiront aux solutions de conduite d'Emerson.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0883

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les robots industriels se branchent au réseau

Les robots industriels se branchent au réseau

Attention, révolution numérique en cours ! Jadis indépendants, les robots industriels sont de plus en plus connectés, entre eux et à un réseau local.[…]

01/10/2013 | PRODUITS
À Tokyo, le robot modèle est français

À Tokyo, le robot modèle est français

LA PREMIÈRE COMMANDE UNIVERSELLE

LA PREMIÈRE COMMANDE UNIVERSELLE

Les données des capteurs centralisées sans fil

Les données des capteurs centralisées sans fil

Plus d'articles