Nous suivre Industrie Techno

Transport - Vers un dirigeable européen ?

Philippe Beaufils
L'allemand Cargolifter et l'anglais ATG pourraient s'associer pour fabriquer ensemble leurs dirigeables.

Verra-t-on voler un dirigeable européen ? C'est une hypothèse envisagée par deux fabricants d'aéronefs plus légers que l'air, Advanced Technologies Groupe (ATG), britannique, et Cargolifter, allemand, en difficulté financière. 

Les deux fabricants ont signé une lettre d'intention dans ce sens. Toutefois, cet accord anglo-germanique est conditionné par la capacité de Cargolifter, à trouver quelques 20M€ avant le 15 novembre. 

S'il a lieu, cet accord permettrait dans un premier temps à ATG de profiter de l'immense hall de fabrication berlinois de Cargolifter pour fabriquer ses modèles AT-10 et SkySat.

Le modèle AT-10 est un petit dirigeable à vocation commerciale. Les trois modèles de la gamme SkySat en développement sont autrement plus ambitieux, puisqu'ils se destinent au transport de charges lourdes de 20, 200 et 1000 tonnes ! Particularité, il tireront leur « flottabilité » à 60% de l'hélium et à 40% de portance aérodynamique, dans des enveloppes sans structures et constituées de matériaux composites laminés.

 

Quant au modèle StratSat, il pourrait rester en station durant plusieurs années à quelques 20 km d'altitude pour assurer des missions de surveillance. Boeing et le Norad (North American Aerospace Defense Command) s'y intéressent de près, tout comme le ministère de la Défense français. Outre ces missions de surveillance à très haute altitude, ces engins s'avéreraient utiles pour la détection de mines, par exemple.  


Plusieurs projets de dirigeables-Cargo sont également développés en France ; une de leur finalité serait de transporter des éléments du futur gros porteur A380.
  PhB

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

L’aéro face à l’urgence climatique

L’aéro face à l’urgence climatique

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

Dossiers

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Plus d'articles