Nous suivre Industrie Techno

Traiter les sables de fonderie biologiquement

Stéphanie Cohen
- Première en Europe, Onyx Centre revalorise les sables phénolés via des bactéries.

Jusqu'à présent, les sables de fonderie pollués par le phénol étaient soit stockés en décharge soit, dans le meilleur des cas, recuits et séchés, via des procédés encombrants et coûteux, pour être réutilisés. Aujourd'hui, les bactéries viennent à la rescousse des fonderies. Grâce à des souches bactériennes développées par le BRGM (Bureau des recherches géologiques et minières), Onyx Centre, en partenariat avec la société Antea, a développé un procédé permettant la valorisation de ces sables, pour un coût inférieur au coût de stockage.

Sur une plate-forme de 17 000 m2, qui représente un investissement de 2,2 millions d'euros, les sables pollués par les résines phénolées sont d'abord mécaniquement concassés. Les bactéries, cultivées en bassin et consommatrices de phénol, sont alors aspergées puis les sables sont stockés dans des stalles de maturation pendant dix à quinze jours, le temps du traitement biologique. Au terme de ce dernier, les sables, d'une granulométrie de 4 mm et contenant moins de 1 mg de phénol par kilo de matière sèche, peuvent être revalorisés par les entreprises de travaux publics, évitant ainsi le recours aux sables des carrières.

POINTS FORTS

- Économie 30 000 tonnes par an de sable de gravière - Investissement 2,2 millions d'euros - Impact : Éviter la mise en décharge de sable phénolé

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0863

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies