Nous suivre Industrie Techno

Traitement du signal - Le tandem DSP/Risc se met à Linux

Rédaction Industries et Techniques
Dans la même puce, le DSP calcule, le Risc contrôle et Linux orchestre les tâches


Les DSP (processeurs numériques de signaux) n'en finissaient d'être de plus en plus puissants : aujourd'hui, ils sont aussi plus intelligents. Du moins si on prend la peine de les associer à des Risc (processeurs à jeu d'instructions réduit), le tout sur la même puce, comme vient de le faire Texas Instruments.

Ce fabricant lance deux composants, les C5470 et C5471, qui combinent un DSP 16 bits programmable à virgule fixe de type C54x (puissance de 100 Mips à 100 MHz) et un Risc 32 bits ARM7 « Thumb » (47,5 MHz, Ethernet intégré ...).

Le premier calcule à toute vitesse tandis que le second effectue des tâches de contrôle. Un tandem très efficace dans le cadre d'applications de « réseautique » ou de synthèse/reconnaissance vocale, par exemple.

Par rapport à une solution traditionnelle à deux puces, l'économie à l'achat atteint 40% (18 dollars) ; idem pour le gain de surface occupée sur le circuit imprimé (256 mm2). Quant à la réduction de la consommation électrique, cruciale quand il s'agit d'équipements portables, elle frôle 30% (175 mW).

En attendant VxWorkx et Nucleus, le système d'exploitation retenu pour piloter l'ensemble est DSPLinux, de l'éditeur Ridgerun. Pourquoi Linux ? « à cause de sa grande popularité dans le monde de l'électronique embarquée », répond Texas Instruments. Cet OS ne tourne en fait que sur le Risc, mais il pilote aussi le DSP à travers une sorte de « passerelle logicielle », explique le fabricant.
Jean-Charles Guézel

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Au lieu d’utiliser des transistors pour simuler le comportement de neurones ou de synapses, le Centre de nanosciences et[…]

15/11/2019 | CNRSThales
Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

La rétine artificielle de Prophesee lève 25 millions d'euros

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles