Nous suivre Industrie Techno

Toutes les filières s'adaptent aux métiers de l'environnement

CHARLES FOUCAULT ET LUDOVIC FERY cfoucault@industrie-technologies.com ou lferry@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
D'après une étude du Boston Consulting Group d'avril 2009, la croissance verte permettra de créer 600 000 emplois entre 2009 et 2020 en France. Les préoccupations environnementales traversent tous les secteurs d'activité. Les écoles d'ingénieurs ont pris en compte cette vague verte en adaptant leur cursus. Ainsi, les étudiants sortant des spécialités les plus classiques peuvent prétendre aux postes liés au développement durable qui se multiplient. Au-delà de ces ajustements, des filières spécifiques ont également vu le jour.

Génie des matériaux

CE QUI A CHANGÉ - Les cours de chimie pour la création des matériaux et l'étude de leurs comportements mécaniques et optiques ont été enrichis de préceptes environnementaux. L'apprentissage des normes à prendre en considération, les notions d'écoconception et l'utilisation des logiciels d'analyse de cycle de vie se retrouvent au programme. Certaines formations intègrent aussi l'écologie industrielle : comment faire pour que les déchets d'une industrie soient la matière première d'une autre.

Ces écoles le proposent - UTT, Insa Lyon, Polytech Annecy-Chambéry, Ensam, Centrale Paris, Centrale Nantes, Esirem, ESB

Les nouveaux débouchés - Métiers de l'écologie industrielle, responsable HQSE dans l'industrie et dans le bâtiment, écoconception en appui des designers

Génie chimique et génie des procédés

CE QUI A CHANGÉ - Les formations de génie chimique et de génie des procédés ont inclus les principes de la chimie verte dans leur programme. Objectifs : réduction des impacts sur l'environnement et la santé et optimisation des intrants. L'étude des réactions chimiques passe désormais par une réflexion sur le solvant utilisé, les moyens de diminuer la température, d'améliorer les conditions catalytiques, d'augmenter le rendement... Les notions de cycle de vie des produits et de bilan carbone sont aussi abordées.

Ces écoles le proposent - Escom, UTC, Ensiacet, Enscm, Enscr, Centrale Paris, Centrale Nantes, CPE Lyon, Centrale Marseille

Les nouveaux débouchés - Activités liées à l'utilisation des agroressources, au recyclage du CO2, à l'évaluation écologique des produits ou à la substitution de composés, responsable HQSE

Génie informatique, électronique et télécommunications

CE QUI A CHANGÉ - La fabrication de circuits intégrés utilise des procédés toxiques, comment y remédier ? Les matériaux de micro et nanoélectronique sont rares, comment les remplacer ? Les batteries posent des problèmes de fin de vie, comment les recycler ? Les puissances informatiques développées représentent une consommation gigantesque, comment la limiter ? Toutes les informations sont transmises sans fil, comment augmenter les débits tout en réduisant les émissions d'ondes ? Les réponses à ces questions occupent désormais les amphis des écoles de TIC.

Ces écoles le proposent - ECE, Supélec, Polytechnique, Eseo, Télécom ParisTech, Ensea

Les nouveaux débouchés - Green IT, réalisation de bilans carbone d'industries et de services, R&D dans l'optimisation énergétique des produits, réseaux intelligents, éolien, photovoltaïque

Génie mécanique et électrotechnique (mobilité)

CE QUI A CHANGÉ - Les nouvelles énergies et les systèmes pour polluer moins se sont naturellement imposés dans les programmes des filières liés aux transports, qu'elles soient à dominante mécanique ou électrotechnique. Historiquement passionnés par la compétition, les étudiants se montrent de plus en plus motivés par la dépollution et l'optimisation de la performance énergétique. Les technologies de filtres à particules ou de réduction catalytique sélective ont donc intégré les cursus, ainsi que les motorisations alternatives (hybride, électrique, hydrogène).

Ces écoles le proposent - Estaca, Ensam, Mines ParisTech, Supélec, ECE, Polytech Orléans, Esilv

Les nouveaux débouchés - Recherche sur les systèmes de dépollution et optimisation, contrôle et régulation de moteurs, motorisation hybrides, véhicules électriques, écoconception

Génie civil et urbanisme

CE QUI A CHANGÉ - L'efficacité énergétique ainsi que les outils de planification et d'analyse du développement durable entrent désormais dans les cursus liés au BTP. De la gestion des ressources jusqu'aux apports de l'électronique et de l'informatique industrielle à l'habitat de demain, en passant par les méthodes pour rendre les chantiers plus verts, les préoccupations environnementales occupent les étudiants destinés à ériger des bâtiments comme ceux qui seront chargés d'organiser l'espace urbain.

Ces écoles le proposent - Polytech Orléans, ESTP, Insa Lyon, Esiroi, Esiee, Mines d'Alès, Polytech Annecy-Chambéry, HEI Lille, Centrale Paris, EIVP

Les nouveaux débouchés - Travaux de traitement des sites et sols pollués, intégration des énergies renouvelables, mise en place et gestion de bâtiments intelligents, auditeur énergie, chargé d'affaires développement durable, responsable développement durable dans une collectivité

Ingénieur agronome et agroalimentaire

CE QUI A CHANGÉ - Les élèves de ces filières n'ont pas pu faire l'économie d'élargir leur champ de compétences en termes de préservation de ressources naturelles, de biodiversité, voire de paysages. La demande des marchés, agricoles et industriels (agroalimentaire et autres), a poussé les écoles à intégrer à leurs cursus les technologies d'assainissement des eaux, sols et déchets pour l'industrie ou l'agriculture ou les notions d'aménagement durable des territoires, voire de créer des spécialités sur ces thématiques.

Ces écoles le proposent - AgroParis Tech, AgroCampus Ouest, Agrosup Dijon, ESA, Montpellier SupAgro, Esitpa, Enita

Les nouveaux débouchés - Chargé de mission développement durable dans les entreprises, gestion de l'environnement dans des collectivités territoriales ou des bureaux d'études privés, responsables HQSE dans l'agro-industrie

Gestion des déchets industriels et urbains

AU PROGRAMME - La réglementation sur les déchets, à mesure qu'elle se précise, crée le besoin de compétences techniques pointues. Pour y répondre des spécialités en gestion des déchets ont vu le jour. Les étudiants y apprennent les spécificités liées à chaque type de rebuts, dans le champ très vaste des déchets urbains et industriels (déchets électroniques, d'hôpitaux, du BTP...). Les aspects financier et juridique, présents dans les contrats de gestion de déchets des entreprises ou des communes, sont également enseignés.

Ces écoles le proposent - Insa Lyon, Insa Strasbourg, Engees, Mines de Nancy, ENSG

Les débouchés - Écoconseiller dans l'industrie ou les collectivités, chargé d'affaires environnement-déchets en bureau d'études, chef d'exploitation d'un centre de tri ou de traitement

Sciences et technologies de l'eau

AU PROGRAMME - Dans le domaine de l'eau, la réglementation oblige à traiter de nouveaux polluants pour atteindre un niveau de qualité d'eau suffisant. L'offre de formations a dû s'étoffer pour amener les étudiants à découvrir des procédés inédits de filtration ou de désinfection des eaux usées : réacteur biologique à membrane, techniques d'oxydation avancée ou d'osmose inverse. Ils sont également sensibilisés à la valorisation énergétique des effluents, via la méthanisation.

Ces écoles le proposent - Insa Toulouse, ENSCR, Ensip, Polytech Montpellier, Engees, Ense3 Grenoble

Les débouchés - Hydrobiologiste, chargé d'affaires procédés en bureau d'études, chef d'exploitation d'une station d'épuration, responsable production dans l'industrie

Biotechnologies blanches

AU PROGRAMME - Si l'agriculture fait depuis longtemps appel aux biotechnologies, les autres applications industrielles (intermédiaires chimiques, énergie, dépollution) en sont à leurs balbutiements. Ces filières sont accessibles à des biochimistes ou à des ingénieurs procédés qui complètent leur apprentissage de connaissances en biologie artificielle. La modélisation in silico pour créer des voies métaboliques d'intérêt est au coeur des programmes. Certains cursus enseignent également la bioéthique, l'acceptabilité sociale de ces nouvelles technologies n'étant pas garantie.

Ces écoles le proposent - Insa Toulouse, Centrale Paris, ESBS, ENSTBB, Institut SupBiotech, UTC

Les débouchés - Responsable production dans l'industrie, biotechnologiste au sein d'une start-up

Énergies renouvelables

AU PROGRAMME - Dans les parcours classiques, les élèves ingénieurs ont rarement l'opportunité de rentrer dans le détail des énergies renouvelables (ENR). Poussées par l'industrie, des spécialités s'ouvrent pour former des experts répondant aux besoins de ces filières émergentes. Chaque secteur a des axes de recherche propres : les polymères ou les couches minces dans le photovoltaïque, la conception de nouveaux capteurs pour les énergies marines, l'hydrogène et la gestion de l'intermittence dans le stockage...

Ces écoles le proposent - Mines ParisTech, Polytech Montpellier, Centrale Nantes, Ensta, Esitc.

Les débouchés - Ingénieurs ENR ou R&D dans l'industrie, chef de projet ENR

Les nouvelles niches 100 % vertes

Nombreuses sont les écoles d'ingénieurs qui intègrent désormais la dimension environnementale à leurs formations. Mais, pour accompagner l'essor récent de certainesfilières, de nouveaux parcours ont également dû être créés au sein des écoles et des universités.

DAVID ASCHER CRÉATEUR ET RESPONSABLE DU SITE EMPLOI-ENVIRONNEMENT.COM

« L'ingénieur devra être formé au développement durable » « Verdir son diplôme est devenu indispensable. On ne peut plus concevoir l'industrie comme on l'a fait pendant des années. Le plan de mobilisation en faveur des métiers de la croissance verte du gouvernement en est l'illustration. Pas seulement pour les métiers dits de l'environnement (eau, déchets, air, énergie) mais dans tous les secteurs : l'automobile, la chimie, le bâtiment... Aujourd'hui un ingénieur non formé au développement durable trouvera encore un métier, mais demain, rien n'est moins sûr. »

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0938

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

De la carte à puce au e-commerce, de la Silicon Valley à Paris, des start-up aux géants industriels... Marc Bertin a roulé sa bosse avant de prendre[…]

01/11/2012 |
LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

Plus d'articles