Nous suivre Industrie Techno

Toutes les configurations sont possibles

Thomas Blosseville

Sujets relatifs :

,
Toutes les configurations sont possibles

© D.R.

Si les technologies de bureaux d'atelier sont standardisées, leurs innombrables applications jouent les compromis entre souplesse de montage et personnalisation.

La simplicité se montre parfois trompeuse. Pour protéger, dans une usine, le personnel du froid, du bruit ou de la poussière, le recours à un bureau d'atelier est une solution envisageable dans tous les secteurs industriels. Partout, le critère du coût côtoie celui du confort. Et les bureaux sous forme de panneaux, souvent en bois ou en tôle, montés sur des structures en aluminium ou en acier, répondent parfaitement au besoin. Mais si leur installation se veut rapide et modulable, ils doivent s'intégrer et s'adapter aux contraintes d'un process industriel.

Des délais de livraison irréguliers

L'utilisateur devra donc choisir entre un bureau standard et économique, mis en place dans un délai très court, et une configuration sur mesure, ajustée pour des conditions d'environnement et de travail bien spécifiques. Selon la solution retenue, le temps de livraison variera d'une à plusieurs semaines.

Si une fois installées certaines cabines restent déplaçables, d'autres ne le sont pas. Certains bureaux sont démontables et modifiables. Mais pas tous. Et, alors que beaucoup sont déclinables dans une large gamme de tailles, quelques-uns sont plus limités. L'emploi qui sera fait du bureau d'atelier doit donc être anticipé. Dès lors, tout l'enjeu consiste à définir jusqu'à quel point le personnaliser.

« Un client peut sans problème être équipé en moins de cinq jours », promet, comme les autres fournisseurs, Frédéric Bedier, directeur financier des Ateliers de Vignacourt, spécialiste du secteur. À condition de choisir la cabine standard. Elle arrivera prémontée chez son utilisateur. Équipée d'un châssis métallique et de guides de fourche, elle sera déplaçable avec un simple chariot élévateur. Clozal, par exemple, propose des bureaux atteignant des dimensions de quatre mètres par cinq. Montés sur quatre pieds démontables, ceux de la société Norpro, rachetée cet été par Coprebat, sont même accessibles et déplaçables par les quatre faces. Cette facilité d'installation s'accompagne d'un certain degré de liberté. Les cabines palettisables peuvent en effet être constituées de monoblocs rectangulaires, aux dimensions préétablies. « Nous raccordons alors ces modules élémentaires les uns aux autres par des clips, avec joints d'étanchéité, et nous utilisons autant de blocs que nécessaire pour atteindre la surface requise par le client. Techniquement, il n'y a pas réellement de limite de taille », poursuit Frédéric Bedier.

Un vaste choix de structures et de formes

Limite de superficie peut-être pas, mais les possibilités des cabines préfabriquées sont tout de même fixées. Elles sont évidemment les plus rapides à installer et sont généralement rectangulaires. Mais des solutions plus sophistiquées sont souvent nécessaires. Il faut alors se tourner vers des bureaux sur mesure, rallongeant les délais de livraison de quelques semaines, le temps de préciser le besoin.

Les configurations sont multiples. Le montage personnalisé des panneaux sur les structures métalliques ou en aluminium suit la demande. « Toutes les formes sont envisageables. Parfois, des clients choisissent des bureaux en hexagone, ou simplement avec des pans de murs coupés pour éviter les angles saillants », note Didier Toussaint, gérant de l'entreprise Clozal. Au départ essentiellement portée par les sous-traitants automobiles, la PME nancéenne fournit aujourd'hui des industriels de tous les secteurs, comme l'agroalimentaire ou la pharmacie. Elle propose même des doubles cabines pour des ateliers très bruyants (jusqu'à 110 dB), c'est-à-dire deux cabines imbriquées l'une dans l'autre. Chacune possède son propre système d'ouverture.

« Nous pouvons aussi réaliser des bureaux en forme de L dans un coin de l'usine, ou en U au milieu du bâtiment », illustre de son côté Xavier Bondelu, responsable des cloisons pour bureaux chez Provost. La forme requise dépendra de l'espace disponible. Les bureaux sur mesure sont livrés en kit et montés sur place, offrant davantage de liberté que les cabines standards. Les hauteurs peuvent atteindre six mètres, comme chez Clozal et chez Stic. Quant à la surface au sol, il suffit d'adapter la structure porteuse. Chez Clozal, dix mètres peuvent séparer deux poteaux intermédiaires, une distance qui monte même jusqu'à douze mètres chez Stic.

Gagner de la place grâce aux niveaux

Non déplaçables, contrairement aux cabines préfabriquées, les bureaux personnalisés sont en revanche démontables et donc modifiables. Si la forme rectangulaire reste la solution la plus simple et la plus courante, l'espace est souvent optimisé en superposant deux bureaux. « Nous pouvons placer une cabine en hauteur sur une plate-forme métallique », confirme Didier Toussaint. Avec un tel dispositif, les fournisseurs proposent des cabines à double niveau (deux cabines l'une sur l'autre). Un bureau peut aussi être installé au- dessus de l'atelier, typiquement sur une zone de stockage ou d'archivage. Dans tous les cas, avec une plate-forme, la surface de travail est doublée à moindre coût. Provost revendique même une installation sur trois niveaux. Il reste ensuite à déterminer si des escaliers droits ou hélicoïdaux, des échelles à crinoline ou des passerelles sont nécessaires.

Le plafond peut être incliné. Le plancher, surélevé (pour le passage de câbles ou d'un fluide). La porte, coulissante, ou en décaissé... Le rhodanien Stic affine encore son offre en mettant à profit son savoir-faire dans les structures en acier. Ses cabines peuvent contourner des obstacles ou prendre appui sur les murs du bâtiment. En cas d'installation à deux étages, ses poteaux en acier sont suffisamment résistants pour se passer de plate-forme métallique. Mais, chez ses concurrents, la structure en aluminium présente l'avantage d'être plus légère et moins chère. Elle se déforme peu et ne rouille pas.

Le choix des matériaux pour les murs sera dicté par le milieu environnant, son niveau de bruit, son humidité, sa propreté... « Trois critères sont essentiels : d'abord l'acoustique, puis le thermique, voire l'esthétique », liste Didier Toussaint. Les isolations phonique et thermique sont souvent assurées par l'épaisseur du verre des fenêtres, éventuellement le double vitrage, ainsi que par l'insertion de laine de roche dans les murs.

Quand on lui demande simplement que les parois soient lessivables, Clozal utilise des panneaux en aggloméré mélaminé, avec éventuellement un revêtement plastifié imputrescible pour la séparation des zones alimentaires. S'il y a un risque de chocs, par projection de pièces par exemple, ce sera plutôt du tôlé.

Le plafond en fibre minérale s'adapte lui aussi au milieu environnant. « Nous y ajoutons une couverture en bois ou en tôle s'il peut y avoir des risques de projection de graisse ou de chute d'objets », précise Didier Toussaint.

Des équipements sur mesure

C'est aussi le cas en présence d'humidité, un problème auquel n'est pas confronté Norpro Coprebat. Utilisables à l'intérieur comme à l'extérieur, ses cabines en tôle sont étanches. Chez Stic, la version standard est en bois. Mais sa gamme Elegolis de bureaux sur mesure peut comprendre des panneaux en tôle sur l'une ou les deux faces des murs, suivant les contraintes d'humidité et de poussière. Les cloisons du normand Sic sont, quant à elles, soit en mélaminé, soit en acier.

En guise de finitions, les équipements font l'unanimité parmi les fournisseurs. À l'utilisateur de faire le tri : prises de courant, de téléphone, climatisation, convecteur électrique, extracteur d'air, passe-documents, stores, etc., les alternatives sont nombreuses. « Nous pouvons même proposer en option l'inversion des portes, avec une ouverture vers l'extérieur, et non vers l'intérieur », poursuit Frédéric Bedier.

Le plus difficile, finalement, pour s'équiper en bureaux d'atelier, c'est d'arrêter son choix en fonction de ses besoins.

L'ESSENTIEL

- Les cabines d'atelier préfabriquées sont livrables en quelques jours. Les délais s'allongent de quelques semaines pour les bureaux sur mesure - Les installations sont déplaçables par chariot élévateur ou démontables - Toutes les formes sont envisageables, mais l'utilisation d'une plate-forme en hauteur optimise l'espace

COMMENT CHOISIR ?

> La forme du bureau dépend de l'espace disponible > Le choix des matériaux est surtout guidé par les conditions environnantes de bruit, de propreté, d'humidité et les risques de choc > La fonction attribuée au local et son niveau de confort décideront des équipements à installer

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°HS903

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies