Nous suivre Industrie Techno

TOUT EN CARBURE

Paul Wagner

Sujets relatifs :

Le futur miroir du télescope spatial Herschel vient d'être fabriqué. C'est à ce jour, la plus grande pièce en carbure de silicium du monde...

Après plus de deux ans de travaux, EADS Astrium et Boostec (une PME située près de Tarbes, Hautes-Pyrénées), viennent de fabriquer le plus grand miroir spatial jamais réalisé. Il est constitué de douze pétales en carbure de silicium qui viennent d'être brasés pour former une pièce unique de 3,5 m de diamètre.

Ce réflecteur sera le miroir primaire d'un télescope infrarouge de type Cassegrain, embarqué avec d'autres instruments sur le satellite Herschel. Ce satellite de 3,25 t, très attendu par la communauté scientifique, sera lancé par une fusée Ariane 5 en 2007.

Toutes les pièces du télescope - le miroir primaire, le miroir secondaire et ses bras supports -, sont en carbure de silicium. Moyennant quoi l'instrument ne pèsera que 300 kg,

alors qu'un télescope à réflecteur en verre aurait pesé 1,5 t.

Mais le matériau n'est pas seulement léger ; il possède aussi la très grande stabilité structurelle et thermique propre aux céramiques.

Le miroir doit maintenant être usiné par Boostec qui réduira son épaisseur à une peau d'environ 3 mm. Ensuite, la pièce sera expédiée en Finlande où la société Opteon réalisera son polissage. La précision finale de la parabole sera de 6 µm et la rugosité de sa surface sera inférieure à 30 nm. Après quoi le miroir rejoindra l'Espagne où il recevra une couche superficielle d'aluminium de 300 nm d'épaisseur à l'observatoire de Calar-Alto.

Le programme Herschel, piloté par l'ESA, représente un budget total d'environ 1 milliard d'euros.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0854

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies