Nous suivre Industrie Techno

Toulouse : encadrer l'apprentissage automatique

Toulouse : encadrer l'apprentissage automatique

© Florent Robert

L'institut toulousain 3IA « ANITI » cible les secteurs d'application de la mobilité et du transport, de l'environnement, de la santé et de la robotique pour l'industrie du futur. Sa particularité : adopter une approche hybride de l'intelligence artificielle.

 

L'institut toulousain ANITI, pour « Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute », veut privilégier une approche hybride de l'intelligence artificielle. Les chercheurs travaillent depuis une quarantaine d'année sur cette thématique, comprenant l'intégration d'un ensemble de contraintes aux techniques d'apprentissage automatique. Objectif : apporter de meilleures garanties face aux décisions prises par les algorithmes et éviter les dérives. Une des spécificités de l'institut est la certification des systèmes d'intelligence artificielle pour mieux les sécuriser.  Le projet présenté au jury et porté par l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées se composait de 7 programmes intégratifs interdisciplinaires regroupant plusieurs chaires et 1 programme de formation. L'institut se positionne sur quatre secteurs d'applications tels que le transport et la mobilité (pilotage automatique, véhicule autonome), l'environnement (télédétection), la santé (détection de cancer, suivi médicalisés) et l'industrie du futur (robotique). Parmi les enjeux les plus notables, le programme intégratif 2 (IP2) porte sur l'acceptabilité sociale, économique, juridique et éthique des systèmes intégrant l'IA. Le programme 3 permet de développer des nouvelles méthodes, modèles et outils basés sur l'IA hybride et ainsi concevoir et valider les systèmes autonomes critiques nécessitant une certification (aéronautique). L'IP6 est quant à lui mis en avant par l'institut car il ambitionne de d'observer et de prévoir l'état de la ressource en eau. D'autres programmes concernent des assistants virtuels, des robots pour augmenter les capacités humaines ou la médecine préventive, prédictive, personnalisée pour réduire la durée d'hospitalisation et améliorer la qualité de prise en charge. 

En interaction avec le 3IA, une chaire UNESCO sur l'éthique des recherches scientifiques, notamment en intelligence artificielle a été créée par l'Université fédérale de Toulouse, porteuse du projet ANITI. Une conférence inaugurale aura lieu en juin 2019.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles