Nous suivre Industrie Techno

Tondeuse à gazon : Husqvarna mise sur l’électrique

Jean-François Preveraud
Tondeuse à gazon : Husqvarna mise sur l’électrique

Un concept de tondeuse auto-portée écologique et hi-tech.

© DR

Le constructeur suédois présente un prototype de tondeuse auto-portée adapté au contexte écologique. Réalisé en matériaux recyclés, il est doté d’une propulsion électrique performante et d’un système de coupe novateur. Une électronique contrôle la machine et son pilotage.

Lorsque l’on est spécialiste des équipements pour jardins, parcs et forêts, on ne peut pas être insensible à la protection de l’environnement. C’est le cas de l’entreprise suédoise Husqvarna, dont les objectifs stratégiques intègrent la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie. Cela se traduit depuis plusieurs années dans les investissements du groupe, qui sont largement consacrés au développement de produits et de procédés de fabrication plus respectueux de l’environnement.

Dernier exemple en date, le Panthera Leo, un concept d’avant-garde en matière de tondeuse auto-portée. Fabriqué à partir de matériaux recyclés et fonctionnant sur batteries rechargeables, cette machine destinée aux pelouses jusqu’à 3 000 m², fait le plein de nouvelles technologies pour limiter son impact sur l’environnement.

Derrière un design futuriste, racé et épuré, cette machine utilise une batterie rechargeable écologique lithium-phosphate et cinq moteurs électriques sans balai. Après une nuit de charge, branché sur n’importe quelle prise électrique, le Panthera Leo dispose d’une autonomie de travail de 2 heures. 


                                                         

Cela évite le recours aux traditionnels moteur thermique et systèmes hydrauliques, afin de prévenir les émissions de CO2 lors de l’utilisation. Outre l’adaptation à la prise de conscience écologique croissante, ce type de motorisation autorise aussi une maintenance sans se salir !

Côté tonte, les moteurs électriques sont associés à trois unités de coupe à suspension indépendante relevables à 90 degrés. Réalisées en matériau insonorisant, ces unités sont pourvues d’une lame affûtée pour une finition optimale. Leur indépendance facilite un glissement silencieux et sans effort sur la pelouse. Elles suivent ainsi en douceur les irrégularités du terrain et limitent les risques de rencontre des lames avec le sol. La largeur de l’ensemble des unités de coupe est modulable de 85 à 120 cm, pour s’adapter aux dimensions de la surface à couvrir.

Un volant de F1

Toutes les informations nécessaires à un travail de qualité sont accessibles depuis le volant, via un écran LCD : vitesse de la machine ; hauteur et largeur de coupe ; état de la batterie ; exigences d’entretien… Le volant ergonomique abrite également toutes les commandes incontournables pour modifier les paramètres de coupe d’une simple pression du doigt.

Enfin, un certain nombre de capteurs intégrés à la machine permettent d’avertir l’utilisateur de la présence d’un obstacle, d’une forte pente, d’un dévers ou encore de proposer des réglages de tonte adaptés aux caractéristiques propres à chaque jardin.
le Panthera Leo est pour le moment au stade du prototype roulant et aucune date de commercialisation a été communiquée.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.husqvarna.com/fr/
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

L’Institut de recherche technologie Jules Verne de Nantes a présenté jeudi 23 mai une douzaine de technologies innovantes de[…]

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Plus d'articles