Nous suivre Industrie Techno

La fabrique de l'innovation

Thomas Edison, l’homme qui inventa l’innovation

Thibaut De Jaegher
8 commentaires

8 commentaires

- 11/02/2014 18h:42

Un entrepreneur brillant surement, un inventeur génial, ça se discute bcp plus ... http://theoatmeal.com/comics/tesla

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 12/02/2014 14h:17

Vous avez raison Dagautier ; Edison fut un spécialiste de l’approche analytique : méthodique et ... fastidieuse. Tesla eu un approche systémique : certes intuitive toutefois allant à l'essentiel !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 12/02/2014 16h:19

Parler de Thomas Edison sans parler de Nikola Tesla... What ? Merci de revoir vos bases. Franchement...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 12/02/2014 16h:27

Oui, je partage les réserves émises juste avant. Même si la réalité est toujours plus complexe, je vous invite à étudier la vie de Nikola Tesla, contemporain d'Edison, inventeur ô combien méconnu, ce qui a largement bénéficié à Edison...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 12/02/2014 18h:41

Ce mec n'a jamais rien inventé, c'était juste un business-man qui déposait les brevets des inventions de ses employés. Du grand n'importe quoi cet article.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 13/02/2014 00h:29

Complètement d'accord avec Dagautier : http://youtu.be/5K0Rk-8CwVs http://fr.wikipedia.org/wiki/Nikola_Tesla

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 24/02/2014 17h:00

Edison un innovateur ? Plutôt LE voleur de brevets, de la majorité de ceux qui ont travaillé avec lui ; y'a qu'à voir sa propre page Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Edison

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 26/02/2014 14h:26

Edison est un innovateur dans le 1er sens du terme : il conçoit des objets ( systèmes ) qui modifient les usages des consommateurs que nous sommes tous en les rendant disponibles au plus grand nombre ( ce qui en assure la diffusion, donc le succès, condition de base d'une innovation ) Qu'il est "volé" les inventions de ses salariés ne changent rien aux succès de ses produits. Cela illustre simplement que l'entrepreneur a pris le pas sur l'inventeur dans notre société productiviste et consumériste !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Thomas Edison, l’homme qui inventa l’innovation

Thomas Edison, l'inventeur de la pile alcaline, du phonographe ou de l'ampoule, était aussi le père de l'innovation moderne.

C'est une légende industrielle. Thomas Edison demeure l'un des plus grands inventeurs que le terre ait porté. On lui doit l'ampoule électrique, les piles alcalines ou la caméra. Ce que l'on sait moins, c'est que ces innovations n'étaient pas le fruit du hasard mais d'une méthode bien rôdée et d'une organisation sans faille.

Thomas Edison ? C’est un véritable mythe pour l’industrie. L’ampoule électrique, le phonographe, la caméra ou la pile alcaline, pour ne citer que ces inventions, sont sortis de son fertile cerveau. Mais ce que vous ignorez sans doute en revanche, c’est que le fondateur de General Electric peut être considéré comme l’inventeur de l’innovation. Cet inventeur de génie, qui n’avait fait aucune grande école, avait mis au point un processus bien rodé de développement pour "créer des objets utiles que tout homme, femme ou enfant désire, à un prix acceptable".

Pour répondre à ce cahier des charges, Edison sera par exemple le premier à ouvrir un centre de R&D, en 1887, tel que nous l’entendons aujourd’hui. Il sera situé à West Orange dans l’État du New Jersey.

Sa localisation géographique n’est pas choisie au hasard : à une heure de train de New York, elle permet à l’inventeur de rencontrer régulièrement ses banquiers et ses investisseurs.

Sur place, l’agencement des locaux (visitables encore aujourd’hui) est lui aussi pensé pour faciliter le travail en équipe.

Alignés, les bâtiments constituent une sorte de chaîne de production à invention. Son "usine à innovation", comme la surnommait Edison, met à disposition de ses équipes un labo de chimie, de physique et de matériaux, un bureau de design (on disait plan à l’époque), un atelier de machines (on dirait une plateforme technologique aujourd’hui) ainsi qu’une bibliothèque bourrée d’ouvrages scientifiques et techniques.

Artisans, ouvriers, scientifiques, machinistes… Jusqu’à 200 personnes aux profils variés, sociologues, physiciens… y ont travaillé aux côtés du "magicien de Menlo". Organisés en équipe de 10 à 20 personnes, ils avaient la responsabilité d’un projet précis. Edison, qui jouait plutôt le rôle de "coach" en volant de projet en projet, leur demandait de développer un prototype fiable et vendable de leur innovation.

Pour atteindre ce but, Edison rabâchait des idées simples :

1. Ne réinventez jamais ce qui a déjà été développé

2. Apprenez des échecs de vos prédécesseurs

3. Testez vos idées avec des prototypes

4. Chiffrez ! Chiffrez tout ce que vous pouvez pour réduire les incertitudes au minimum

Sa méthode, d’une redoutable efficacité si l’on en juge par ses résultats, aurait permis à Thomas Edison de vivre seulement des royalties de ses brevets. Mais ce n’est pas l’appât du gain qui le muait. Ce qui le faisait avancer, c’est l’envie, le besoin viscéral d’inventer. Il se mit donc comme seule contrainte de toujours développer des produits vendables et industrialisables… afin de financer le développement de ses futures innovations. Une règle de vie qui lui a permis de déposer 2000 brevets en 63 ans d’activité. Un mythe, on vous l’avait dit…

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Plus d'articles