Nous suivre Industrie Techno

The MathWorks unifie conception logicielle et matérielle

Industrie et  Technologies
J'ai eu l'occasion de rencontrer Jim Tung qui m'a expliqué comment The MathWorks entend simplifier le travail des concepteurs de systèmes embarqués en leur proposant d'utiliser leurs modèles Simulink pour créer et valider à la fois le logiciel et le matér


« Nous voulons étendre notre approche Model-Based Design à la conception du matériel et être capable de faire autour du langage HDL, la même chose que ce que nous avons fait autour du Code C », explique d'entrée de jeu Jim Tung, expert de The MathWorks.

De fait, pour cela The MathWorks vient de présenter Simulink HDL Coder, un outil qui génère automatiquement du code HDL (Hardware Description Language) directement synthétisable à partir de modèles de systèmes créés avec Simulink et Stateflow. Il produit du code et des bancs d'essai Verilog et VHDL indépendants de la cible, pour l'implémentation et la vérification de circuits Asic et FPGA.

Jusqu'à maintenant, la gamme d'outils Simulink et Matlab permettait de générer et de vérifier automatiquement le code C embarqué sur les circuits à partir des modèles de systèmes créés dans ces logiciels. Du côté matériel, des outils spécialisés des principaux fondeurs tels Altera ou Xilinx, permettaient de générer, à partir de ces modèles, l'implémentation matérielle dans la technologie cible. La vérification de cette implémentation était quant à elle possible grâce à une liaison avec ModelSim de Mentor Graphics, disponible depuis l'été dernier. Par contre, les vérifications logicielles et matérielles restaient indépendantes.

« Une telle architecture de conception imposait de choisir la technologie cible très en amont dans le cycle de développement des systèmes et ne permettait pas d'évaluer rapidement plusieurs alternatives, à moins de mener plusieurs études de front. De plus, cela ne facilitait pas la réutilisation de parties d'un projet ».


L'arrivée de Simulink HDL Coder va permettre de créer automatiquement une implémentation matérielle qui sera indépendante de la technologie cible et "correcte par construction". Pour la première fois les utilisateurs vont pouvoir générer automatiquement à partir d'un modèle de système Simulink unique le matériel et le logiciel embarqué.

Pour cela, Simulink HDL Coder génère du code Verilog et VHDL au bit et au cycle près, à partir de 80 blocs standard dans Simulink et Signal Processing Blockset. Il produit aussi des machines à états finis de Mealy et de Moore dans Stateflow. Ce code généré fonctionne avec des outils de vérification et de mise en Å“uvre de composants matériels bien établis. Le code HDL existant et la propriété intellectuelle du code HDL de tiers peuvent également être vérifiés avec des modèles Simulink et être intégrés au code généré automatiquement par Simulink HDL Coder.

Celui-ci produit aussi des bancs d'essai Verilog et VHDL, lesquels autorisent la réutilisation de données de simulation de systèmes pour vérifier la conception mise en Å“uvre. Un point important quand on sait qu'en moyenne chaque ligne de code de composant matériel nécessite 10 lignes de code de vérification. La génération automatique de bancs de tests pourrait ainsi réduire de façon drastique le goulet d'étranglement que représente généralement la vérification.

Simulink HDL Coder est disponible dès à présent pour les plates-formes Windows, Unix et Linux pour environ 17 k€, notons toutefois qu'il faut aussi disposer pour le faire fonctionner de Matlab, Simulink, Fixed Point Toolbox et Simulink Fixed Point, soit un surcoût d'environ 9 k€. Mais la plupart des ingénieurs de conception électronique dispose déjà d'au moins une partie de ces outils sur le poste de travail. En effet, Matlab et Simulink font partie du "système d'exploitation" de toute station de travail d'ingénieur qui se respecte.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.mathworks.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles