Nous suivre Industrie Techno

Thales dévoile la torpille qui joue au drone

Guillaume Lecompte-Boinet

Sujets relatifs :

, ,
Thales dévoile la torpille qui joue au drone

© Thales

Le groupe Thales a récemment convié la presse pour lever le voile sur certaines des technologies sur lesquelles planchent ses 25 000 chercheurs. Parmi elles, une torpille autonome et programmable, dédiée non pas à l'attaque mais à l'observation.

Les torpilles non létales, cela existe! Ainsi, le démonstrateur développé il y a deux ans par Thales, l’AUSS (Automated Underwater and Surface System) a tout de la torpille de sous-marins, sauf qu’il s’agit d’un véhicule totalement autonome, programmable, destiné à l’observation aussi bien de la surface de la mer que de ses profondeurs.

L’engin est capable de se mouvoir dans toutes les directions, horizontalement aussi bien que verticalement, et peut déployer un petit périscope. « Nous avons misé sur l’endurance qui peut atteindre entre 2 et 4 semaines selon le mode d’utilisation », note Patrice Le Lourec, directeur des systèmes de drones à Thales Underwater Systems. L’AUSS, qui mesure 6 mètres de long, est équipé d’une batterie lithium-ion, mais peut se mouvoir sans faire appel à sa propulsion électrique en utilisant les principes de vol qui régissent les planeurs, mais sous l’eau. D’où cette exceptionnelle autonomie.

L’AUSS embarque des capteurs très diversifiés, comme de l’optronique ou des capteurs acoustiques. « On peut les changer en fonction des missions », ajoute Patrice Le Lourec. Thales a travaillé avec 19 entreprises pour mettre au point cette torpille.

Le premier marché visé est naturellement celui de la défense. Mais pas seulement : la torpille peut être utilisée pour inspecter des câbles sous-marins, ou des installations pétrolières off-shore. La plupart des technologies étant dé-risquées, Thales envisage une entrée en service dans moins de trois ans.   

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

[Vidéo] Zeroavia fait voler son avion électrique à hydrogène pour la première fois

Zeroavia a indiqué le 25 septembre avoir fait voler son avion électrique alimenté grâce à une pile à[…]

Turbine à hydrogène, pile à combustible, stockage cryogénique… les défis technos du futur avion zéro émission d’Airbus

Turbine à hydrogène, pile à combustible, stockage cryogénique… les défis technos du futur avion zéro émission d’Airbus

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

Plus d'articles