Nous suivre Industrie Techno

Texas Instruments ouvre sa première usine en Chine

Ridha Loukil
Texas Instruments ouvre sa première usine en Chine

Usine de semiconducteurs de Texas Insutments en Chine

Elle fabrique des circuits électroniques analogiques pour le marché asiatique sur des tranches de 200 mm de diamètre.

Après avoir renforcé ses capacités de production aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne, Texas Instruments s’offre une présence industrielle en Chine. Le géant américain des semiconducteurs ouvre ainsi sa première usine dans l’Empire du milieu. Une façon d’être proche de ses clients en Asie.

Située à Chengdu, l’usine dispose d’une salle blache de 120 000 pieds carrés, avec la capacité d’extension de 134 000 pieds carrés. Elle fabrique des circuits analogiques sur des tranches de 200 mm de diamètre. Elle devrait générer un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars par an.

L’usine n’est pas créée de toute pièce. Elle appartenait au fabricant de semiconducteurs Cension Semiconductor Manufacturing Company. Texas Instruments n’a fait que la racheter, comme il l'a fait pour deux usines de Spansion au Japon et une usine de Quimonda en Allemagne.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus sur cette usine : http://www.ti.com/chengdu-pr.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles