Nous suivre Industrie Techno

Tesla Model S : vers plus d'autonomie

Sophie Eustache
Tesla Model S : vers plus d'autonomie

Une mise à jour du logiciel de la Tesla Model S débloque de nouvelles fonctions, à commencer par les aides à la conduite. La mise à jour se fait automatiquement grâce aux connexions Wi-Fi ou 4G.

Petit à petit, à coup de mises à jour, la Tesla Model S gagne en autonomie. Preuve en est le déploiement de la version 6.1 du logiciel de la voiture électrique du constructeur américain. La dernière mise à jour a débloqué de nouvelles fonctionnalités d’aides à la conduite, détaille le site 01.net. Jusqu’à présent, les capteurs et caméras intégrés sur le véhicule restaient en veille, la dernière mise à jour les a mis au travail via la fonction "Traffic Aware Cruise Control" (régulateur d'allure). Ce régulateur adapte la vitesse en fonction des autres véhicules et, en ville, arrête automatiquement la voiture au feu rouge.

Plus d’intelligence

Si la dernière mise à jour ne permet pas encore le stationnement automatique, les manœuvres sont facilitées grâce aux graphiques et aux alertes. Les capteurs et les caméras rendent le véhicule capable de détecter le risque de collision et d’adapter les phares. L’intégration au compte-gouttes de ces fonctionnalités, vers toujours plus d’autonomie du véhicule, habitue peu à peu le conducteur à lâcher le volant. Jusqu’à laisser la voiture conduire toute seule ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles