Nous suivre Industrie Techno

abonné

[Terrain de Jeu] Des billes au bout des doigts

MANUEL MORAGUES
[Terrain de Jeu] Des billes au bout des doigts

La main humaine, et ses 20 degrés de liberté, a longtemps été un idéal à atteindre en robotique. Mais a force de se focaliser sur l'antropomorphisme peut-être passons-nous à côté de solutions plus efficientes pour manipuler des objets. Des chercheurs en ont fait la démonstration lors de l'ICRA 2020.

La fascination des roboticiens pour la main est bien compréhensible. Le plus maladroit des humains a des doigts de fée comparé aux mains robotiques. Même si ces dernières ont énormément progressé, la dextérité humaine reste un lointain graal. Ne serait-ce que parce qu’augmenter le nombre de degrés de liberté – une main en a plus de 20 – complexifie atrocement le contrôle des trajectoires. Mais à trop se focaliser sur l’idéal humain, les roboticiens pourraient passer[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1034

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles