Nous suivre Industrie Techno

Télévision : coup d'envoi de la bascule vers le tout numérique

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
L'extinction progressive de la diffusion analogique de la télévision hertzienne débute. Elle cédera définitivement sa place à la TNT le 30 novembre 2011.


Le compte à rebours commence pour l'extinction de la diffusion analogique de la télévision hertzienne. En présence de Christine Albanel, ministre de la culture, et de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à l'économie numérique, l'émetteur des Parrichets couvrant la commune des Coulommiers (77) a cessé ses émissions analogiques. C'est le premier à le faire en France. L'extinction des émetteurs analogiques se poursuivra zone par zone jusqu'à la fin totale de la diffusion analogique programmée pour le 30 novembre 2011. Il ne restera plus alors que la diffusion hertzienne numérique connue sous le sigle TNT.

Outre l'enrichissement de l'offre et l'amélioration de la qualité de réception, le passage au tout numérique va accroître l'efficacité d'utilisation du spectre radio dans les bandes VHF et UHF. En effet, une fréquence suffit pour diffuser six chaînes numériques, contre une seule en analogique. L'arrêt de la diffusion analogique se traduira donc par la libération de fréquences baptisées par les spécialistes de "dividende numérique". Ces fréquences, situées dans la partie basse du spectre radio (en dessous de 1 GHz), sont qualifiées d'or en raison de leurs qualités de propagation, de leur bonne pénétration dans les bâtiments et de leur grande couverture à moindre coût. Des qualités qui suscitent la convoitise à la fois des acteurs de l'audiovisuel, leurs détenteurs traditionnels, et des opérateurs télécoms, relégués jusqu'ici à des fréquences moins nobles, car situées dans des parties hautes du spectre radio.

Après un houleux débat, le gouvernement a décidé à l'automne dernier le partage du dividende entre les deux catégories de protagonistes, réservant la sous-bande de 790 à 860 MHz à des services de communications électroniques sans fil, pour améliorer la couverture du territoire en haut débit. Le reste, qui constitue l'essentiel du dividende numérique, revient aux acteurs de l'audiovisuel. Il sera affecté notamment au passage de la télévision à la haute définition, l'amélioration de la couverture de la TNT, le lancement de la radio numérique et le développement de la télévision mobile personnelle.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

Créé en 1988 à Toulouse, le Critt Mécanique & Composites (Centre régional d'innovation et de transfert de[…]

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

L'innovation dans la peau

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

Plus d'articles