Nous suivre Industrie Techno

Téléphonie mobile : Sagem se recentre sur la sous-traitance

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
La société française abandonne la construction de portables sous sa propre marque pour se consacrer exclusivement à des services de conception et de fabrication pour le compte d'autres marques ou d'opérateurs.


L'épopée de Sagem dans la téléphonie mobile prend définitivement fin. L'ancien leader français du secteur, qui a été, à certains moments, numéro un du marché hexagonal devant Nokia et Motorola, ne fabriquera plus de portables sous sa propre marque.

La société Sagem Wireless, qui reprend l'activité téléphonie mobile de Sagem, va se consacrer exclusivement à des services de sous-traitance en conception et fabrication de téléphones mobiles sur mesure pour le compte d'opérateurs télécoms ou d'autres marques. Créée à la fin de 2008, elle est détenue à 70 % par le fonds d'investissement français Sofinnova, à 10 % par le groupe Safran et à 20 % par les managers.

Face au déclin de sa marque sur un marché dominé par les géants Nokia, Samsung ou LG, Sagem a commencé un virage vers la sous-traitance dès 2008. C'est ainsi qu'elle a réussi à valoriser son savoir-faire auprès de l'opérateur britannique Vodafone ou de la marque Sony Ericsson.

Dirigée par Thierry Buffenoir, ancien patron de l'activité téléphonie mobile de Sagem, la nouvelle société emploie 600 personnes, dont 240 à son usine de fabrication à Ningbo, en Chine. Sofinnova prévoit de faire passer l'effectif à 310 personnes.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

L'institut allemand Fraunhofer IWM a mis au point une solution aqueuse pouvant remplacer les lubrifiants traditionnels à base d'huile[…]

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

[Reportage] A l'épreuve des vents de la soufflerie Jules Verne

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Plus d'articles