Nous suivre Industrie Techno

Télécoms - Sagem et Fujitsu unis dans le mobile UMTS

Rédaction Industries et Techniques
Les deux sociétés développeront ensemble la prochaine génération de téléphones intelligents.


On savait Sagem à la recherche d'un partenaire dans le téléphone mobile de 3e génération. Le voilà trouvé : c'est le japonais Fujitsu.

Les deux sociétés vont développer ensemble les technologies qui seront au cœur du portable du futur connu en Europe sous le sigle UMTS.

Le constructeur nippon se penchera sur la plate-forme applicative au Japon, tandis que le français concentrera son action sur la plate-forme de communication en France.

Les deux partenaires mettront en commun des moyens de recherche dédiés, y compris en personnel. Sagem est trop petit pour développer seul la prochaine génération de portable.

Le partenariat avec Fujitsu lui permet de profiter de l'avance prise par le Japon dans ce domaine et d'accélérer de façon radicale l'introduction de ses produits sur le marché.

Le pays du soleil levant sert d'éclaireur puisqu'il est aujourd'hui le seul au monde à disposer d'un service commercial de téléphone mobile de troisième génération (chez l'opérateur NTT DoCoMo depuis octobre 2001).

Les téléphones, qui résulteront de ce partenariat, ne ressembleront guère au portable actuel. Avec leur grand écran en couleurs et leurs fonctions d'agenda, ils se présenteront plutôt comme des PC de poche.

Compte tenu des investissements nécessaires, le partenariat entre équipementiers télécoms est devenu la règle.

Alcatel, qui coopère déjà avec Fujitsu, vient d'annoncer un accord de collaboration  avec Mitsubishi. Ericsson travaille avec Sony, Siemens avec NEC, Nokia avec Matsushita... Même les Japonais sont obligés de se regrouper entre eux comme le montre la mise en commun par les géants Matsushita et NEC de leurs moyens de R&D.
Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Coincée par les limites de la loi de Moore, l’industrie a tout à gagner de la 5G pour se relancer. Mais encore faut-il[…]

Avec son nouveau centre de R&D aux Ulis, Bowen veut devenir incontournable dans l'innovation sur les radiofréquences

Avec son nouveau centre de R&D aux Ulis, Bowen veut devenir incontournable dans l'innovation sur les radiofréquences

Pour bien commencer la semaine, un pas de plus vers l’arrivée de la 5G en France

Pour bien commencer la semaine, un pas de plus vers l’arrivée de la 5G en France

Enchères 5G : Orange grand gagnant, l’Etat empoche 2,786 milliards d’euros

Enchères 5G : Orange grand gagnant, l’Etat empoche 2,786 milliards d’euros

Plus d'articles