Nous suivre Industrie Techno

Techmay Logetiq valorise ses déchets en combustible

HUGO LEROUX hleroux@industrie-technologies.com
Le spécialiste des étiquettes adhésives transforme ses déchets en bûchettes qui alimenteront des chaufferies biomasses. Un procédé unique en France dont la mise en oeuvre a dû s'adapter à la nature inhabituelle du matériau.

LE PROBLÈME

ÉVITER L'ENFOUISSEMENT DES DÉCHETS DE PAPIER

En France, les chutes de bobines d'étiquettes adhésives, techniquement valorisables, finissent à l'enfouissement faute d'une filière de valorisation viable. L'entreprise Techmay Logetiq, qui imprime 30 millions de mètres carrés d'étiquettes par an, dans son usine à Millau (Aveyron), génère 1 000 tonnes de ces déchets par an. « Nos fournisseurs finlandais ont réalisé un procédé de valorisation des déchets sous forme de bûchettes combustibles. Nous, nous devions payer pour les enfouir », résume Bertrand Olivier, PDG de Techmay Logertiq. L'imprimeur a décidé de prendre le taureau par les cornes. Il a donc lancé, en interne, une étude pour évaluer l'adaptabilité du procédé à son échelle.

LA SOLUTION

LA VALORISATION EN COMBUSTIBLE

Le procédé consiste à broyer les chutes de papier adhésif, à les amener au bon niveau d'humidité par un stockage en silo avant de les compacter dans une presse. La première étape a consisté à démontrer les caractéristiques thermochimiques de ce sous-produit, en termes d'effluents de combustion et de pouvoir calorifique. « Il fallait s'assurer que les 12 à 15 % de colle contenus dans le papier n'influaient pas sur l'impact environnemental des bûchettes », explique Bertrand Olivier. L'entreprise confie donc les tests thermochimiques à RAGT Énergie. Menée sur les bases de la norme NF granulés de bois haute performance, l'étude relève pour les bûchettes des propriétés très proches de celles des granulés de bois, « tout en produisant davantage de cendre, ce qui les rend valorisable dans des chaudières récentes dotées de systèmes d'extraction des cendres en continu », précise Bertrand Olivier.

Les ingénieurs de Techmay Logetiq se frottent ensuite au dimensionnement des équipements. « Les fournisseurs des procédés de compactage des granulés travaillent habituellement sur de la sciure ou des plaquettes de bois, mais très peu avec du papier », justifie Bertrand Olivier. Broyeur, silo, convoyeur et presse : pour chaque équipement, des tests sont conduits, en partenariat avec les fabricants, pour mieux cerner les besoins. En octobre 2011, au terme de trois ans de projet, l'équipe achève l'optimisation du procédé de recyclage. Les chutes de papier adhésif, qui représentent 80 % des déchets de l'entreprise, sont actuellement totalement valorisées en bûchettes combustibles.

LE RÉSULTAT

800 TONNES DE CO2 PAR AN ÉVITÉS

Techmay vend à présent la totalité de ses bûchettes à une unité de cogénération industrielle. Le projet, dont l'investissement matériel est chiffré à 250 000 euros, devrait être rentabilisé en huit ans. « Après amortissement, le coût annuel sera équivalent aux charges d'évacuation des déchets. Mais au-delà de l'aspect financier, nous avons vraiment amélioré l'efficience environnementale de notre procédé », se félicite Bertrand Olivier. D'après ses estimations, la valorisation des bûchettes représente une puissance calorifique équivalente à la consommation annuelle de 570 logements, et efface 800 tonnes d'équivalent CO2 par an. Techmay étudie à présent le remplacement de ses vieilles chaudières au fuel par des modèles biomasse pour couvrir ses propres besoins.

TECHMAY LOGETIQ EN BREF

Spécialiste français des étiquettes adhésives 30 millions de m²/an. Planches, paravents, rouleaux, zig zag... La société propose un catalogue de plus de 200 produits 40 ans d'activité Site industriel de 8 000 m2 à Millau Effectif 100 salariés Chiffre d'affaires 20 millions d'euros

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0941

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Rien ne se perd, tout se transforme

Rien ne se perd, tout se transforme

EXCLUSIF Cet homme pourrait marcher sur la Lune RENCONTRE AVEC THOMAS PESQUET, le nouvel astronaute français GUIDE D'ACHAT 10 logiciels de simulation[…]

01/12/2009 | RECYCLAGE
Aliapur met les broyats de pneus sous contrôle

Aliapur met les broyats de pneus sous contrôle

Les enjeux de la déconstruction automobile

Les enjeux de la déconstruction automobile

Plus d'articles