Nous suivre Industrie Techno

[Tech for Good] Les géants de la tech investissent dans l’intelligence artificielle

[Tech for Good] Les géants de la tech investissent dans l’intelligence artificielle

© dr

Lors du Sommet Tech for Good, qui s’est déroulé ce mercredi 23 mai à Matignon, le président Emmanuel Macron a réuni 61 personnalités de la tech française et internationale pour échanger autour de la question : « Comment utiliser la technologie au service du bien commun ? ». Et récolté au passage quelques annonces...

Comment mettre la technologie au service du bien commun ? Vous avez cinq heures. C'est, en substance, le sujet qui a été proposé par le président Emmanuel Macron à 61 représentants d’entreprises de la tech française et internationale. Des génats comme Microsoft, IBM, Google, Uber, Apple, RATP, Qwant, SNCF ou encore Engie ont débattu autour de trois ateliers : Tech for work, Tech for education et Tech for diversity.

Dans la journée, des annonces ont déjà été réalisées sur les différents engagements des sociétés : Uber et Delivroo se sont engagés à mettre en oeuvre des solutions pour assurer la protection sociale de leurs employés, IBM va créer des emplois, Accenture va investir dans la formation… et d’autres, comme Intel, Visa et Microsoft souhaitent contribuer à faire de la France un leader en matière d’intelligence artificielle, une démarche déjà mise en avant par le Président fin mars lors de la remise du rapport Villani consacré à ce secteur en plein essor.

L’intelligence artificielle en oncologie

Intel et la plateforme de bioinformatique de l’Institut Curie ont annoncé un partenariat autour de l’utilisation de l’intelligence artificielle en oncologie. Plus précisément, il s’agit d’implémenter le calcul à haute performance et l’IA afin d’accélérer le séquençage du génome et son interprétation en oncologie. « Grâce à cette collaboration, l’Institut Curie développera, utilisera et mettra en oeuvre des technologies innovantes de bioinformatique pour améliorer le temps de diagnostic, sa précision, soutenir les recommandations de traitement ciblés et mieux comprendre les besoin d'applications pour développer les fonctionnalités nécessaires au secteur de la santé », indique Emmanuel Barillot, responsable de la plateforme à l’Institut Curie. L’Institut Curie aura accès aux experts d’Intel pour développer une infrastructure informatique, une intelligence artificielle et assurer son optimisation. Intel prévoit également le développement d’outils adaptés qui seront nécessaires pour intégrer et analyser les données biomédicales. 

Microsoft recrute une centaine de spécialistes de l’IA 

Microsoft va recruter une centaine de spécialistes de l’intelligence artificielle en France pour favoriser la croissance de cinq industries : la santé, l’environnement/énergie, les transports, les services financiers et l’agroalimentaire. Cette annonce fait écho à l'analyse de Cédric Villani, sur les cinq secteurs que va révolutionner l’IA, dans le rapport qu'il a remis fin mars à l'executif. « Avec le programme innovation IA, Microsoft poursuit ses investissements en France avec un double objectif », précise le communiqué. Le premier : accompagner la transformation numérique des entreprises françaises en recrutant une centaine d’experts pour soutenir la mise en place de projets innovants autour de l’IA. Le second : proposer l’accès à ses technologies à la communauté créée à Station F et aux étudiants de l’Ecole IA Microsoft. Visa, enfin, a de son côté annoncé la création d’un centre d’innovation dédié au commerce digital et à l’intelligence artificielle.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le centre Inria Lille met l'IA à l’honneur

Le centre Inria Lille met l'IA à l’honneur

Implanté au cœur du pôle d’excellence EuraTechnologies, le bâtiment « Place », fraîchement[…]

L'intelligence artificielle pour viser le flux tendu

Focus

L'intelligence artificielle pour viser le flux tendu

"Donner plus d'intelligence aux machines"

Dossiers

"Donner plus d'intelligence aux machines"

Les systèmes cyberphysiques s'autonomisent

Dossiers

Les systèmes cyberphysiques s'autonomisent

Plus d'articles