Nous suivre Industrie Techno

Tarkett élimine les risques de rupture de production

Tra-My Ngouanesavanh

Sujets relatifs :

,
Tarkett élimine les risques de rupture de production

© D.R.

- L'entreprise de revêtements de sol va renforcer la protection de son système d'exécution de production en l'installant sur des serveurs à tolérance de panne.

Chaque année, pas moins de 350 millions de mètres carrés de revêtements de sol sortent des vingt-huit sites de production du groupe Tarkett. Assez pour recouvrir plus de 6 800 fois les planchers du château de Versailles. Pas étonnant alors que la compagnie, implantée en Europe, aux États-Unis et au Canada, cherche à garantir à la fois l'optimisation et la continuité de sa production. Pour cela, elle a déjà équipé chacune de ses usines avec le système de gestion de la production, Hydra, (ou MES, Manufac-turing execution system) de MPDV. Les sites de production sont ainsi en mesure de transmettre des informations par réseau WAN à des serveurs SAP centralisés en Allemagne. Ils reçoivent en retour une notification hebdomadaire des besoins, ce qui leur permet de gérer la production de façon locale pendant toute une semaine. Ainsi isolés, ils sont à l'abri d'éventuelles défaillances des logiciels de SAP ou du réseau WAN.

Ce système ne permet pas toutefois de protéger la continuité de la production, critique pour l'entreprise. Une panne de serveur est toujours possible. Pour éloigner ce risque, Tarkett a décidé d'implémenter Hydra sur des serveurs à tolérance de panne. Parmi les solutions possibles, le système en cluster a été écarté en raison d'un taux de disponibilité insuffisant et de la complexité de sa mise en oeuvre et maintenance. Le choix final s'est porté sur le ftServer4600 de Stratus, qui affiche des taux de disponibilité de 99,999 %, soit une garantie de moins de cinq minutes d'arrêt par an.

Deux modules distincts

Ces systèmes sont formés d'un seul serveur logique constitué d'éléments redondants fonctionnant en simultané. « Ainsi, si un élément tombe en panne, il n'y a pas d'interruption, donc pas de perte d'information », explique Thierry Seror, le directeur général de Stratus France. Les deux modules distincts, qui contiennent chacun l'ensemble des composants physiques, dépendent d'un seul système d'exploitation. Il est alors possible de les désynchroniser, pour tester, par exemple, l'efficacité d'un patch sur un seul, opération qui serait fastidieuse sur un système en cluster.

Stratus propose une maintenance simple et proactive. Quand un composant est défectueux, le module complet est remplacé dans un délai de 48 heures, sans nécessiter l'intervention d'un spécialiste ni l'arrêt de l'autre module. « Dans la machine, une application contrôle en temps réel différents paramètres comme la température interne ou la défectuosité éventuelle de la mémoire », ajoute Michel Mans, le responsable informatique de Tarkett France. En cas de surchauffe, l'alerte est automatiquement transmise au support Stratus, avant la survenue d'une panne.

Les sites de Sedan en France et de Ronneby en Suède ont successivement été équipés à partir de 2006. Celui de Konz, en Allemagne, devrait suivre. À terme, les Hydra des seize sites de production européens seront implémentés sur des serveurs Stratus. Difficile toutefois de prévoir l'échéance de ce projet car, comme le souligne Michel Mans, « le process est assez complexe et diffère selon la structure de la production et le type de produit fini ». Sans oublier que cer- tains sites ont 35 lignes de production, avec des automatismes de marques différentes. La mise en place de ce système sera donc longue et coûteuse, huit fois plus qu'un système classique. A comparer au man- que à gagner occasionné par plusieurs heures d'interruption des 13 lignes de production de Sedan.

DES SERVEURS TRÈS TOLÉRANTS

- Trois facteurs garantissent le haut niveau de tolérance de panne des serveurs Stratus installés chez Tarkett : > La technologie Lockstep, basée sur la réplication des composants et leur fonctionnement en simultané. > Le logiciel Failsafe, doté de fonctionnalités d'administration et de diagnostic. > Le dispositif ActiveService qui assure une surveillance automatique et permanente du système. - Avec ces trois composantes, les serveurs affichent des taux de disponibilité de 99,999 %, soit une garantie de moins de cinq minutes d'arrêt par an.

EN BREF

L'objectif - Sécuriser la gestion de la production et se prémunir des risques d'interruption suite à des pannes de serveurs. Le moyen - Implémenter le MES en place, Hydra, sur des serveurs Stratus à haute tolérance de panne.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0903

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'hébergement réduit les coûts

L'hébergement réduit les coûts

Fournisseur de solutions de virtualisation, Arumtec a mis en oeuvre le logiciel de gestion intégré à la demande de SAP. Fiable, il est également[…]

Un ERP clés en main sous Linux

Un ERP clés en main sous Linux

ThyssenKrupp Elevator vend plus grâce à Internet

ThyssenKrupp Elevator vend plus grâce à Internet

Sovidal, une PME pilotée "aux instruments"

Sovidal, une PME pilotée "aux instruments"

Plus d'articles