Nous suivre Industrie Techno

Système d'injection novateur pour la fabrication des petites pièces

Jean-François Preveraud
Runipsys décline son système d’injection à canaux chauds PinShot en une version Nano pour les moules multi-empreintes avec un entraxe minimum entre buses de 19 mm.

Runipsys, spécialiste des systèmes d’injection à canaux chauds destinés à équiper les moules d’injection plastique de grandes et moyennes dimensions, lance une version Nano de son système d’injection PinShot spécialement adapté à l'injection directe. Conçu à partir d'éléments standard et paramétrables, le système PinShot peut facilement s'intégrer dans une semelle de moule en fonction du nombre de points d'injection.

Le PinShot ‘‘Nano’’ est destiné à la fabrication de petites pièces, d’un diamètre maxi de 13 mm, par injection multi empreintes, qui se substitue à ceux utilisés aujourd’hui, tels que le moule 3 plaques et les systèmes équipés de busettes rallongées à conduction thermique.

Plus de déchets d’injection

L’un des avantages du PinShot ‘‘Nano’’ réside dans une injection directe de la matière sans fils, ni carottes et donc aucun déchets. L’innovation réside dans le tube chauffant sérigraphié, qui facilite la régulation thermique de la matière, ne génère aucun fils et permet d’éviter parfois l’obturation au niveau de la buse. « Il faut savoir que sur certaines machines, la quantité de déchets est équivalente à la quantité produite », explique Stéphane Delachaux, PDG de Runipsys.

La buse est plaquée sur le distributeur et sur le fond d’empreinte, le seuil d’injection restant parfaitement constant, de telle sorte que le remplissage des empreintes se fait de façon équilibrée et stable. La conception générale assure une grande homogénéité thermique sans écarts de température, autorise les changements de couleur quasi-immédiats et permet un diamètre d’écoulement constant de matière, même avec des seuils d’injection allant de 0,2 à 1 mm.

Le PinShot ‘‘Nano’’ représente le plus faible encombrement du marché et permet de réduire le temps de cycle de 15 à 70 % selon les process, tout en favorisant la fabrication rapide d’un grand nombre de pièces, l’entraxe minimum entre chaque buse étant de seulement 19 mm.

Le PinShot ‘‘Nano’’ répond aux attentes des industriels : qualité de produit optimisée ; aspect et brillance ; économie d’énergie d’environ 30 % par rapport aux systèmes traditionnels.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.runipsys.com

 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Les caméras térahertz vont gagner en flexibilité et en polyvalence. Une équipe de chercheurs de l’Institut de[…]

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

Plus d'articles