Nous suivre Industrie Techno

Systematic lance Solainn, le Meetic de l’innovation numérique

Systematic lance Solainn, le Meetic de l’innovation numérique

A l'avenir, la plate-forme Solainn pourrait s'étendre à d'autres thématiques que l'innovation numérique.

© Capture d'écran

A l'occasion de la journée Ambition PME 2015, qui se tient ce jeudi 15 octobre, le pôle de compétitivité Systematic a donné le coup d'envoi de Solainn. Présenté comme la première plate-forme de Web Sourcing des innovations numériques, cet outil doit permettre de répondre au besoin critique d’accès au marché des start-up et PME innovantes en Ile-de-France. A l'avenir, le dispositif pourrait s'étendre à d'autres thématiques et à l'échelle européenne. 

« Nos PME peinent à accéder aux interlocuteurs des grands donneurs d’ordre et à augmenter leurs volumes de commandes. Les sondés sont unanimes sur ce point », assure Jean-Noël de Galzain, vice-président de Systematic Paris Région, en charge du développement des entreprises. Pour répondre à ce besoin, le pôle de compétitivité basé en Ile-de-France a donné, ce jeudi 15 octobre, le coup d’envoi officiel de la plate-forme Solainn (Solution Online d’Achat innovants). Présenté comme la première plate-forme de Web Sourcing des innovations numériques, cet outil est le fruit d’une réflexion débutée il y maintenant deux ans.

Des technos de Big Data pour une indexation automatique

Cofinancée par la région Ile-de-France, la Dirrecte et Systematic (pour un montant global inférieur à 500 000 euros), la plate-forme remplit deux missions distinctes pour un objectif unique : créer un pont entre les start-up et PME d'un côté et les acheteurs de l'autre. Ainsi, elle permet, d'une part, de référencer les start-up et PME innovantes et de les rendre visibles en fonction de différents critères liés à leur "Innovation Reputation". Et de l’autre, elle constitue un moteur de recherche qui peut être directement connecté aux portails d’achats afin de faciliter son utilisation auprès des acheteurs publics et privés.

« Les PME et start-up sont déjà très sollicitées. Nous avons donc fait en sorte qu’elles n’aient aucune démarche à réaliser pour être référencées » précise Jean-Noël de Galzain. Solainn repose ainsi sur des technologies de Big Data, basées sur le logiciel libre OpenSearchServer, qui permettent d’indexer automatiquement les entreprises grâce à des données issues des sites web et des réseaux sociaux. Le travail de qualification s’effectue ensuite grâce à l’aide des différents acteurs de l’écosystème.

Accéder au passeport innovation des entreprises

Côté fonctionnalités, les acheteurs peuvent réaliser des requêtes à partir d’un moteur de recherche pour accéder au "Passeport Innovation" des entreprises indexées. Au menu : activité en R&D, labels, brevets déposés ou encore récompenses obtenues et appartenance à un écosystème d’innovation. Outre les simples requêtes, ces derniers peuvent également faire de la veille et recevoir des alertes et des mises à jour régulières. « L’usage se fait donc de manière instantanée, mais aussi au fur et à mesure du temps » résume Jean-Noël de Galzain.

Dans cette première version de Solainn, d’envergure régionale, 3 000 entreprises ont d’ores et déjà été qualifiées. A l’avenir, le projet pourrait s’étendre à l’échelle nationale, voire européenne. « L’idée est également d’étendre ce dispositif à d’autres thématiques que le numérique, comme les biotech et les medtech » précise Jean-Noël de Galzain. Les initiateurs du projet planchent également sur un modèle "freemium" avec le développement de prestations complémentaires, restées, pour l’heure, confidentielles. D’ici les prochaines évolutions, tous les acheteurs publics et privés sont invités à tester cette version "pilote".

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles