Nous suivre Industrie Techno

Sybot, un robot collaboratif sans capteurs d'effort

J. R.
Sybot, un robot collaboratif sans capteurs d'effort

cobot sybot

© dr

LE + : Une grande sécurité à un prix compétitif

La start-up Sybot entend bien surfer sur la vague de la robotique collaborative (cobotique). Spin-off du CEA-List, l'entreprise compte tirer son épingle du jeu grâce à une technologie issue de dix années de recherches. Lors du salon Innorobo 2015, la jeune entreprise a présenté pour la première fois un cobot éponyme extrêmement sensible aux efforts alors même qu'il n'est pas doté de capteurs d'effort. « Nous avons remplacé les engrenages traditionnels par des actionneurs composés de câbles et de vis à billes.

Grâce à cette approche, le courant du moteur donne une excellente image de ce qui se passe en sortie, ce qui rend notre machine réversible », explique Yvan Measson, le PDG de la start-up. Résultat : même une légère pression permet de stopper immédiatement le robot. De quoi assurer une très grande sécurité dans la collaboration homme-machine à un prix compétitif. Grâce à cette innovation de rupture, la jeune pousse compte séduire toutes les industries où il y a des opérateurs humains. « Ce robot a été conçu comme un assistant », rappelle Yvan Measson, qui confie avoir déjà identifié des opportunités dans les domaines du luxe, de l'aéronautique, de la construction navale et de l'agroalimentaire.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0982

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Sur le FIRA, la robotique agricole dévoile son bestiaire

Le FIRA (Forum international de la robotique agricole), organisé à Toulouse ces 10 et 11 décembre, attire chaque année un[…]

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Présentés au salon Supply Chain, les robots mobiles de Fives Syleps apportent de la flexibilité au tri haute cadence

Présentés au salon Supply Chain, les robots mobiles de Fives Syleps apportent de la flexibilité au tri haute cadence

Plus d'articles