Nous suivre Industrie Techno

Study Kit : la réponse de Google au ResearchKit d’Apple ?

Study Kit : la réponse de Google au ResearchKit d’Apple ?

© Capture d'écran

Selon les informations de Techcrunch, la firme de Mountain View développerait, dans le prolongement de la Baseline Study, une suite d'applications, baptisée Study Kit, afin de permettre aux utilisateurs de collecter et de partager facilement leurs données de santé avec les chercheurs. Un projet qui ressemble sensiblement au projet ResearchKit... d'Apple ! 

Performance, vieillissement, état de nos cellules, génome… Désormais, les géants du web s’affrontent sur un nouveau terrain de jeu : notre santé. Google est particulièrement actif en la matière et le prouve encore une fois aujourd’hui. Selon les informations du blog américain Techcrunch, la firme de Mountain View développe actuellement une suite d’applications, baptisée Study Kit, qui doit permettre aux utilisateurs de collecter facilement leurs données de santé.

Cette nouvelle initiative s’inscrit dans le prolongement du projet Baseline Study. Lancée en juillet dernier, cette étude vise à déterminer ce qu'un individu sain signifie d'un point de vue cellulaire et moléculaire. L’objectif est de pouvoir basculer dans une logique prédictive afin d’anticiper le développement de pathologies à l’aide biomarqueurs. Développée au sein du X Lab, son laboratoire dédié à l'innovation de rupture, l'étude est actuellement menée en partenariat avec les Universités de Sandford et de Duke auprès de 175 participants. Mais, à court terme, Google compte bien étendre son champ d'investigation et cela pourrait bien passer par la fameuse suite Study Kit, qui repose sur des applications Android, iOS et une extension du navigateur Chrome.

Pour l’heure, toutes ces applications sont réservées à une poignée d’utilisateurs, membres du projet pilote Baseline Study. Contacté par la rédaction de Techcrunch, un porte-parole de Google a expliqué : « Nous sommes aux premiers stades de la conception de la Baseline Study et nous explorons différentes pistes pour que les participants puissent facilement partager leurs données de santé et leurs habitudes de vie avec les chercheurs de manière régulière », et de préciser : « L’application fait partie des pistes que nous étudions et quelques uns de nos participants testent actuellement une version d’essai ».

Initialement, les données de santé des participants ont été collectées via des prises de sang et des tests d’urine. Les applications permettraient, elles, de recueillir d’autres sortes de données. Selon le Wall Street Journal, elles pourraient être complétées par d’autres appareils comme les lentilles de contact intelligentes, développées en partenariat avec  le groupe pharmaceutique Novartis, capables de mesurer en continu le niveau de glucose des diabétiques à partir du fluide lacrymal.

A première vue, Study Kit ressemble donc sensiblement au projet ResearchKit d’Apple. Déployé en mode Open Source en mars dernier, ce cadre logiciel entend transformer l’iPhone en outil pour la recherche médicale en permettant aux utilisateurs volontaires de transmettre à différents centres de recherche les données issues des applications de santé de leur iPhone, regroupées sous le drapeau HealthKit. L'initiative vise à réaliser de nouvelles études de grande ampleur pour mieux appréhender des pathologies comme l'asthme, le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

Et, selon la MIT Review, le magazine édité par le MIT, Apple pourrait lui aussi abattre bientôt une nouvelle carte. La marque à la pomme devrait, en effet, dévoiler lors de sa conférence annuelle dédiée aux développeurs (WWDC), qui se déroulera du 8 au 12 juin prochain, de nouvelles fonctionnalités pour son projet ResearchKit. Objectif : permettre aux utilisateurs de partager leurs données génétiques aussi facilement sur leur position géographique… 

 

>> Lire notre article : Transhumanisme : la nouvelle lubie des "tech companies"

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Portrait du PDG de Quantum Surgical, Bertin Nahum, qui prépare l’arrivée sur le marché de son prochain robot[…]

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

Interview

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles