Nous suivre Industrie Techno

Usinage
Le premier centre de tournage 5 axes horizontal/vertical

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,

Le HVSC 400MT d'Emag

Au salon METAV 1992 Emag avait fait sensation avec la première machine de tournage verticale. Elle sortait des sentiers battus avec sa broche de travail verticale, dite pick-up.

Dix ans après, à METAV 2002, en juin dernier, Emag révolutionne à nouveau le monde de l'usinage avec un mouton à cinq pattes : le HVSC 400MT (MT pour multi-technologies) est le premier centre de tournage horizontal/vertical avec broche pick-up.

A quoi sert ce mariage technologique incongru ?

Après les opérations de tournage la plupart des pièces de révolution ne sont pas encore finies. Environ 80% de ces pièces tournées nécessitent des opérations complémentaires de perçage, décentré ou oblique, de rainurage hélicoïdal, de taraudage, d'usinage de face droite ou oblique, de fraisage etc.. Ces pièces ont souvent subi un traitement thermique avant la finition et exigent différentes qualités de surface. Ce sont donc des éléments devant être réalisés, par perçage, par fraisage, par alésage, par rectification ou par l'utilisation du laser. De plus, l'accroissement des fonctionnalités des différents sous-ensembles fait que les pièces à usiner deviennent de plus en plus complexes et confirme la tendance vers une fabrication en lots de taille variables qui nécessite une plus grande flexibilité.

La machine HVSC 400 MT satisfait ces exigences imposées, par un usinage complet de pièces spécifiques d'un diamètre de 400 mm x 400 mm, qu'il s'agisse de fabrication en grandes, moyennes ou petites séries.

Son secret : une broche de travail qui peut adopter soit la position verticale, soit la position horizontale ou n'importe quelle position intermédiaire. La machine HVSC 400 MT est équipée d'une tourelle revolver fixe et d'une unité de perçage/fraisage/rectification ainsi que d'un changeur d'outil extrêmement rapide. L'usinage de 5 faces sur une seule machine et en un seul serrage de la pièce est ainsi rendu possible. De plus l'encombrement au sol de 12 m2, y compris le chargement/déchargement automatique des pièces, soit un tiers de la surface nécessaire à des moyens de production conventionnels.

Les temps pièce à pièce sont également très courts : pour une machine de cette taille, la distance de chargement partant de la position pick-up jusque dans la zone de travail s'élève à 1200 mm, une distance étonnamment courte. La vitesse de déplacement du chariot portique dans l'axe X est également de 90 m/min.

Enfin, des vis à billes très performantes autorisent non seulement des forces d'avance élevée pour permettre un très grand volume d'usinage, mais aussi des accélérations rapides.

MS 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

En image

[Reportage] CorWave, l'horloger du coeur

CorWave met au point une nouvelle génération de pompes cardiaques adaptées à la physiologie des patients afin de[…]

04/05/2018 | En imagesSanté
La SNCF sur les rails de la fabrication additive

La SNCF sur les rails de la fabrication additive

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

Fil d'Intelligence Technologique

Un usinage par ultrason qui préserve les matériaux tendres

L’usinage cryogénique fait son apparition dans l’aéronautique

L’usinage cryogénique fait son apparition dans l’aéronautique

Plus d'articles