Nous suivre Industrie Techno

Stéphanie Bacquère, adepte de l'innovation collective

Stéphanie Bacquère, adepte de l'innovation collective

© Pascal Guittet

Ils sont cinquante et sans eux, l'innovation à la française en prendrait un coup, un très gros coup. Car jour après jour, ce sont eux qui inventent, adaptent, perfectionnent, diffusent ou utilisent pour des usages inédits les technologies incontournables de demain, ou qui créeent les conditions de leur apparition. La chef d'entreprise Stéphanie Bacquère, adepte de l'impression 3D et du faire-ensemble, fait partie de ces personnalités dont nous vous proposons de découvrir le portrait.

Changer la manière dont on travaille en entreprise, rien moins. C'est l'objectif de Stéphanie Bacquère, qui s'appuie sur son expertise pour promouvoir une vision plus moderne et plus efficace du travail, la collaboration. Largement adoptée par les start-up, cette culture du faire ensemble ne s'est pas imposée, estime-t-elle, dans toutes les grandes entreprises.

Pour donner corps à cette idée, Stéphanie Bacquere co-fonde avec Marie-Noéline Viguié la société de conseil en innovation Nod-A (2009). Cette PME, qui débarque dans les bureaux avec son imprimante 3D et sa machine de découpe laser, propose une nouvelle approche du travail dans les grandes entreprises, baptisée «Makestorming». L'idée, c'est que les technologies numériques permettent à chacun de se réapproprier l'innovation au sein de l'entreprise, en faisant avec les autres.

Jeune entrepreneuse, Stéphanie Bacquère est membre depuis 2010 de la commission innovation ouverte de l'Union européenne. Elle a également été la première femme et plus jeune membre de l'association Silicon Sentier. Sans oublier l'initiative Museomix lancée en 2014: un dispositif de médiation innovant au sein d'un musée, autour du numérique. Avec le même maître-mot : le collaboratif.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

En amont de ses journées de l’innovation, Stäubli a présenté de nouvelles solutions pour l’usine 4.0. Le[…]

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

Plus d'articles