Nous suivre Industrie Techno

Spring ou le Pragmatisme Lié au Marché

Industrie et  Technologies
J'ai rencontré récemment Gilles Battier, président directeur général de Spring Technologies, l'un des principaux acteurs du marché français du PLM. L'occasion de faire le point sur une société ou le pragmatisme est une valeur clé.


Depuis plus de 20 ans Spring Technologies est l'un des formateurs, distributeurs et intégrateurs de solutions de CFAO, de GDT et maintenant de PLM qui compte dans le paysage français de l'informatique industrielle. C'est aussi un éditeur reconnu dans le domaine de la FAO, puisqu'en 1989 il a lancé l'outil de simulation d'usinage NCSimul et que depuis 2004 il a une offre baptisée Atelier Numérique qui regroupe, outre NCSimul, les logiciels Tool Expert pour la gestion des outils coupants, Tool Simul pour la détermination des conditions de coupe et WipLink pour la gestion des dossiers de production. Autant d'aspects souvent négligés par les éditeurs de FAO traditionnels.

« Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de l'ordre de 13,5 millions d'euros en 2006, en progression de 15 % par rapport à l'année précédente. Outre une croissance en France et à l'exportation, il a été conforté aussi par nos premiers pas en direct à l'international, puisque nous avons fait l'acquisition du distributeur suisse S-CFAO à l'été 2005 », explique Gilles Battier, président directeur général de Spring Technologies.

Et de fait, le développement à l'international est maintenant l'un des axes prioritaires de Spring Technologies. « Beaucoup de nos clients, grands groupes ou grosses PME, nous demandent de les accompagner à l'international. De plus, force est de constater que des marchés comme l'Allemagne sont à la fois très importants et à notre porte. Il est donc crucial pour nous d'y être fortement présents ».

Parmi les autres axes de développements que Spring Technologies entend poursuivre en 2007, l'accent est mis sur "la conception évolutive et collaborative", la simulation et la capitalisation des savoir-faire. Cela passera notamment par un renforcement des actions autour de la plate-forme collaborative de Pi3C, dont Spring Technologies à la distribution exclusive. « Pour nous les aspects simulation et capitalisation des savoir-faire vont se traduire par un développement des actions de conseil, mais aussi par un élargissement de notre offre Atelier Numérique. C'est à notre sens l'un des meilleurs moyens pour pouvoir continuer à produire en Europe ». Ce savoir-faire usinage, très axé sur le comportement de l'outil vis-à-vis de la pièce, intéresse d'ailleurs les plus grands industriels, notamment dans le domaine aéronautique. A tel point que Spring Technologies devrait être prochainement intégré dans un projet du pôle de compétitivité System@tic s'intéressant à la déformation des pièces fines en cours d'usinage.

Mais cet intérêt des grands noms de l'industrie n'empêche pas Spring Technologies d'être toujours très pragmatique dans sa démarche. Loin des grands discours marketing de certains éditeurs, il a toujours su proposer à ses clients des solutions simples et efficaces. « Ce sont les seules qui permettent d'avoir un retour sur investissement rapide, à la fois pour les directions générales au niveau financier et pour les utilisateurs au niveau pratique. C'est ce qui permet d'emporter les décisions d'investissement et de maintenir l'intérêt pour les projets ». Ce pragmatisme est l'une des valeurs clé de Spring Technologies.

Cela se traduit notamment par la mise en place d'une démarche baptisée QuickStart PLM, qui permet sur une période très courte de valider une solution et de réduire les risques du projet. Cette démarche procède par mini-projets qui impliquent au maximum acteurs et utilisateurs. « Elle évite le traditionnel "trou noir" qui sépare la réflexion préalable de la fourniture de solutions correctement paramétrées et qui oblige à modifier brutalement les méthodes de travail ».

QuickStart PLM débute par une étude de cadrage délimitant les processus et fixant les priorités. Chaque processus sera ensuite traité comme un mini-projet et mis en Å“uvre de manière itérative : éducation des utilisateurs pilotes, analyse, fourniture de phases intermédiaires, tests, optimisation et retour à une phase d'analyse des résultats obtenus. Ces itérations débouchent sur une validation finale du projet, son déploiement, la formation, l'assistance et le support des utilisateurs. Cette démarche aboutit à une réduction des délais et des coûts d'investissement et permet surtout l'appropriation du projet par les acteurs de l'entreprise. Du pragmatisme et du bon sens à tous les étages ...

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.spring.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles